• Nombre de visites :
  • 562
  • 6/11/2011
  • Date :

Les conséquences de la bouchée illicite sur la descendance et les générations à venir

martyr kharrazi

   Ayatollãh Vahid BEHBAHANI (qu’Allãh soit clément avec lui) blâmant le commerce de l’illicite, rappelle ses conséquences sur la descendance. Et selon lui, ce commerce est à l’origine de nombreux problèmes de la société humaine. Dans son recueil des lois,  il écrit: «selon les rapports, il parait que le commerce illicite est la pire des choses, et que ce commerce a des effets sur les générations à venir.  Ceci veut dire que les méfaits des bouchées illicites atteignent les enfants. Cela devient en quelque sorte une forme d’enfant illégitime. 

D’autre part, la masse corporelle, sinon tout le corps de l’individu nourri par l’illicite ne peut qu’aller en enfer car le paradis est pur et seul la pureté peut y entrer: or un tel corps ne peut y accéder. La plupart des méfaits et des corruptions sur terre - tels l’assassinat, la violence, les pillage de biens, l’emprisonnement de la famille et des enfants, la destruction des villes, etc. - tout cela résulte de la spoliation des droits et des biens des gens par la voie illicite. (1)

Le mangeur d’illicite ne peut pas atteindre les degrés spirituels

   Le feu Ayatollãh MECHKINI a dit: «si un étudiant en religion avale une bouchée illicite, ou bien s’il a un doute mais la mange quand même, il ne pourra jamais atteindre un degré quelconque de spiritualité».(2)

On ne peut pas faire la guerre en mangeant des bouchées illicites

   Ce qui suit est l’histoire vraie d’un combattant rapporté par le martyr Kharrazi: «Quelques soldats mangeaient ensemble dans une tranchée: le pain, le plat de résistance, etc. Haj Hussein Kharazi, regard brillant et sourire aux lèvres, arrive alors: «vous ne voulez pas d’invités?  Que faites –vous avec autant de repas? Vous attendez-vous à des visites?»

   Quelqu’un répond: «Mais non. Nous sommes douze, mais nous avons dit être 21.  On a donc pris le repas pour 21 personnes.»

Haj Kharazi fronce les sourcils et hurle: «En garde les soldats, et dehors. Sur le sol caillouteux et sous le soleil brûlant, les douze soldats rampent sur le sol. Une fois bien fatigués, le commandant leur demande d’arrêter, puis dit: «repos! Vous êtes bien légers maintenant. Vous avez transformé toute la graisse et la viande illicites en transpiration et les avez rejetées de votre corps.» Il ajoute: «on ne peut pas faire la guerre en mangeant des repas illicites.»(3)

Notes:

1) Le guide pratique motaajer de Vahid BEHBAHANI  ( avec les explications de Mirza CHRAZI), p.5

2) L’horizon de Hauza, juillet 2008, n°195

3) La revue EMTEDAD, juin 2009, n°41

Articles Relatifs:

Le goût du luxe: conséquence de manger illicite

Les adorations qui se traduisent en châtiment

Construire une fondation d’adoration et de prières sur des sables mouvants

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)