• Nombre de visites :
  • 329
  • 8/11/2011
  • Date :

Les efforts de l’Islam pour garder vivant l’esprit humain

famille

   L’Islam s’oppose énergiquement à l’attitude ignoble de ceux qui divorcent de leurs femmes pour se remarier avec d’autres. Mais, dans l’optique de l’Islam, il n’y a pas de remède pour forcer un homme peu noble à garder à contre-cœur sa femme. Une telle action ne serait pas en harmonie avec la loi naturelle de la vie familiale.

   Si la femme tentait de retourner à la maison de son mari par la force de la loi et avec le concours de l’autorité exécutive, son occupation de la maison ressemblerait à une occupation militaire. Auquel cas, elle ne pourrait pas être la maîtresse de la maison, ni restaurer le lien sentimental entre le mari et ses enfants. Elle ne pourrait non plus satisfaire son propre besoin émotionnel d’amour et d’attention.

L’Islam a pris des mesures en vue d’éliminer les causes du divorce, mais, en tant que législateur, il n’aime pas forcer la femme qui est au centre du système familial, à vivre avec un homme peu chevaleresque qui ne veut pas d’elle.

   Les mesures prises par l’Islam sont à l’opposé de ce qui a été fait en Occident pour résoudre le problème du couple. L’Islam combat les facteurs de l’infidélité et le dévergondage, mais il ne veut pas forcer la femme à vivre avec un mari infidèle. En revanche, l’Occident encourage, directement ou indirectement, les facteurs de l’infidélité, et en même temps, voudrait forcer la femme à continuer de vivre avec un mari infidèle et licencieux.

L’Islam a déployé tous les efforts pour garder vivant l’esprit humain et chevaleresque, et bien qu’il ne fasse rien pour empêcher un homme irresponsable de garder sa femme, il a réussi pratiquement à réduire les cas de divorce perfide dans une grande mesure. Alors que le système occidental et ses partisans font croître les facteurs de la perfidie jour après jour, tout en essayant d’autre part de coller la femme par force à un homme traître et perfide.

   A part les cas de divorces obtenus, en Occident, à la demande des femmes, pour incompatibilité de caractères, et pour la recherche de nouveaux plaisirs comme l’a dit Newsweek, le nombre de cas de divorce dû au dévergondage des hommes, en Occident, est beaucoup plus grand que celui des mêmes cas de divorce en Orient.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,  éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.196-197.

Articles Relatifs:

L’Islam s’oppose au divorce

Les lois naturelles concernant le mariage et le divorce (2)

Les lois naturelles concernant le mariage et le divorce (1)

Le droit au divorce

Les divorces ignobles (2) 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)