• Nombre de visites :
  • 339
  • 14/11/2011
  • Date :

La délégation du droit de divorce à la femme

divorce

    Nous avons jusqu’ici traité du droit naturel au divorce accordé exclusivement au mari. Mais il faut dire que la jurisprudence admet que l’homme délègue à la femme son droit de divorce.

Cette délégation de pouvoir peut être soit générale soit limitée à certaines circonstances spécifiques. Pour que cette délégation soit irrévocable, on doit inclure cette condition dans le contrat de mariage, comme clause exécutoire, en vertu de laquelle la femme est investie du pouvoir de dissoudre le mariage dans des circonstances spécifiques qu’on précise préalablement.

   Il était de coutume anciennement que les femmes qui éprouvaient des appréhensions concernant l’attitude de leurs maris incluent une telle clause dans le contrat de mariage et qu’elles exercent, si nécessaire, ce pouvoir qui leur avait été délégué.

Ainsi, selon la loi islamique, bien que la femme n’ait pas le droit naturel de divorce, elle a le droit contractuel (positif) de dissoudre le mariage.

   De là, il n’est pas exact de dire que le droit de divorce est unilatéral et que l’Islam l’a accordé à l’homme seulement.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,  éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.209-210.

Articles Relatifs:

La peine prévue pour le divorce

Le divorce est une libération dans un certain sens

L’Islam favorise tout facteur aidant à éviter le divorce (3)

L’Islam favorise tout facteur aidant à éviter le divorce (2)

L’Islam favorise tout facteur aidant à éviter le divorce (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)