• Nombre de visites :
  • 891
  • 14/11/2011
  • Date :

Les conditions pour comprendre le Coran 

coran

  S’il n’y a pas purification morale, il n’est pas possible d’enseigner le Livre de sagesse. II faut que les âmes soient purifiées de toutes les impuretés, dont la plus grande est l’impureté de l’ego et des passions qui sont les siennes.

Tant que l’homme est dans le voile de l’ego, il ne peut saisir ce Coran qui, selon ses propres termes, est lumière1.

   Des gens qui sont dans des voiles, derrière de nombreux voiles, ne peuvent saisir la lumière; ils s’imaginent qu’ils le peuvent, mais ils ne le peuvent pas. Tant que l’homme n’est pas sorti du voile particulièrement ténébreux de l’ego, tant qu’il est pris par les passions de l’âme, tant qu’il est pris par les égocentrismes, tant qu’il est pris par des choses qu’il a générées au fond de lui-même et qui sont «des ténèbres les unes ajoutées aux autres»2, l’homme ne trouvera pas qualité pour que cette lumière divine se reflète en son cœur. Ceux qui veulent comprendre le Coran, comprendre le contenu du Coran, pas sa modeste forme révélée, et être tels que plus ils le lisent, plus ils s’élèvent 3, que plus ils le lisent, plus ils se rapprochent du Principe de la lumière et Principe suprême, et bien ce ne sera possible que si les voiles sont retires, or «tu es toi-même ton propre voile»4: il te faut enlever ce voile afin de pouvoir saisir cette lumière telle qu’elle est et telle que l’homme a qualité pour la saisir.

Un des mobiles (de la mission du Prophète) est donc que le Livre soit enseigne après purification morale et que la sagesse soit enseignée après purification morale. 5-6

Notes:

1. Voir Cor. 4.174 et 5.15.

2. Allusion à Cor. 24.40.

3. Cf. ce passage d’un hadith* prophétique à propos de la résurrection: « ••• On lui dira ensuite: "Lis [le Coran] et élève-toi en degré! ...

4. Partie d’un vers du poète iranien Hãfiz (ghazal259, dernier vers):

Entre l’amant et I’Aimé, il n’est aucun obstacle:

Tu es toi-meme ton propre voile, Hãfiz, ôte-toi donc du milieu!

5. Référence à Cor. 2.129, 3.163, 62.2.

6. Déclarations de l’Imam Khomeyni en présence d’un groupe de la population de Tabriz a I’occasion de la fête de rupture du jeûne du mois de Ramadhãn (11.3.1360hs./1.5.1981) -Sahife-ye nûr, v.14 p.252-253.

Source: Doctrine de la Révolution islamique, Traduit par Christian Bonaud, éd. Fondation pour la Rédaction et la Publication des œuvres de l’Imam Khomeyni, Téhéran, 2003, PP. 119-120.

Articles Relatifs:

Les mérites de la récitation de la Sourate de Croyant

Sourate Ghãfir

Le Coran est un Discernement

Le Coran est un Rappel

Le Coran est une Guérison et une Miséricorde

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)