• Nombre de visites :
  • 306
  • 15/11/2011
  • Date :

Le divorce juridique

divorce

   Le divorce juridique signifie la dissolution du mariage par un juge et non pas par le mari. Dans un grand nombre de pays, seul un tribunal a la compétence pour prononcer le divorce et  dissoudre  le mariage. Selon ce système, tout divorce est un divorce juridique.

Nous avons déjà expliqué que si l’on s’en tient à l’esprit du mariage, le but de la formation d’une famille et la position que la femme occupe dans la famille, un divorce qui suit son cours normal ne saurait dépendre de la décision d’un juge.

   Maintenant nous aimerions voir si, du point de vue islamique, un juge n’a pas le pouvoir de décider un divorce, ou s’il y a certaines circonstances, même exceptionnelles, dans lesquelles, il peut le faire.

Le divorce est le droit naturel du mari pourvu que sa relation avec sa femme suive son cours normal.

   En principe, s’il veut vivre avec cette dernière, il doit occuper d’elle, s’acquitter de toutes ses obligations envers elle, et la traiter aimablement. S’il estime qu’il lui est impossible de vivre avec elle en paix et harmonie, il doit lui payer tout son dû et se séparer d’elle. Outre son dû, il doit également lui offrir une somme supplémentaire en signe de bonne volonté et de gratitude.

Le Saint Coran dit: «Donnez-leur le nécessaire: l’homme aisé donnera selon ses moyens, et l’homme pauvre selon ses moyens -conformément à l’usage-. C’est un devoir pour ceux qui font le bien.» (Sourate Al-Baqarah, 2: 236)

   Mais il arrive qu’il y ait des cas ou la vie conjugale ne marche pas normalement. Il arrive qu’un homme ne veuille ni vivre en harmonie avec sa femme ni divorcer d’avec elle.

Le divorce naturel peut être comparé à un accouchement naturel qui se déroule normalement, alors que le divorce dans le cas d’un homme qui ne se résigne ni à s’acquitter de ses charges envers sa femme ni à divorcer d’avec elle volontairement, est comparable à une délivrance anormale qui nécessite une intervention chirurgicale, une césarienne.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,  éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.210-211.

Articles Relatifs:

La délégation du droit de divorce à la femme

La peine prévue pour le divorce

Le divorce est une libération dans un certain sens

L’Islam favorise tout facteur aidant à éviter le divorce (3)

L’Islam favorise tout facteur aidant à éviter le divorce (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)