• Nombre de visites :
  • 410
  • 19/11/2011
  • Date :

Le soulèvement du 15 Khordãd (1) 

le soulèvement du 15 khordad

   La lune de Moharram 1383 de l’hégire lunaire qui coïncidait cette année avec le mois de Khordãd 1342 de l’Hégire solaire, arriva. L’Imam Khomeyni profita à merveille de cette occasion pour inciter le peuple à se soulever contre le régime despotique de Shãh. Le jour d’Ashourã, une masse de 100000 de personnes, procéda à des manifestations devant le palais Marmar (lieu de résidence du Shãh) à Téhéran en brandissant des épigés de l’Imam, et pour la première fois le slogan "à bas le dictateur" fut scandé dans la capitale.

Les jours suivants, d’autres manifestations de vaste envergure furent également organisées dans l’enceinte de l’Université, au bazar et devant l’ambassade britannique, en signe du soutien au soulèvement de l’Imam.

   Dans la soirée de I’Ashourã 1383 de l’hégire lunaire, l’Imam Khomeyini prononça à l’école de Feyzieh son discours historique qui était le point de départ du soulèvement du 15 Khordãd. L’allocution de l’Imam était essentiellement, consacrée à évoquer les résultats néfastes du règne de la dynastie pahlavi et à dénoncer les relations cachées entre le Shãh et Israël. C’était dans ce même discours que l’Imam Khomeyni s’adressa à haute voix au Shãh en disant:

"Monsieur, je vous conseille, vous Monsieur le Shãh! Vous son Excellence le Shãh! Je te conseille de cesser ces actes, Monsieur on te dupe. Je ne souhaite pas voir que tout le monde loue Dieu, le jour de ton départ. .. Si l’on te dicte quelque chose et on t’ordonne de la faire, réfléchis un peu à son sujet ... Ecoute mes conseils ... Quel rapport y-a-t-il entre le Shãh et Israël pour que l’organisation de la sûreté dise, ne parlez pas d’Israël ... Est-ce que le Shãh est israëlien?"

   Les paroles de l’Imam Khomeyni s’abattirent comme une massue sur l’esprit de Shãh dont la folie de pouvoir et l’arrogance pharaonique étaient connues de tous. Le Shãh lança l’ordre d’étouffer la voix de la Révolution. L’on commença par arrêter un grand nombre des compagnons de l’Imam Khomeyni durant la nuit du 14 Khordãd et à 3 heures du matin (le 15 Khordãd 1342) des centaines de commandos expédiés de la capitale cernaient le domicile de l’Imam et l’arrêtèrent alors qu’il célébrait ses prières de nuit et hâtèrent de l’emmener à Téhéran. II fut détenu dans la prison de Shãh par des officiers, pour être transféré, le soir, à la prison de Ghasr. La nouvelle de l’arrestation de l’Imam se répandit rapidement à Qom et dans les régions environnantes.

Hommes et femmes quittèrent les villes et les villages et affluèrent vers le domicile de leur guide.

   Le principal slogan de la foule qui était "ou la mort, ou Khomeyni" se répercutait dans toute la ville de Qom. Les agents de police s’enfuirent d’abord devant la foule en colère.

Source: ANSARI. Hamid, Le récit de l'éveil, éd. Fondation pour la Rédaction et la Publication des œuvres de l’Imam Khomeyni, Téhéran, 1996, PP. 70-72.

Articles Relatifs:

Le peuple iranien et la Révolution selon l’Imam Khomeyni

La Révolution islamique selon l’Imam Khomeyni

Le soutien du Shãh au régime d’Israël

A la base du mouvement de la République

Injustice et absence d’indépendance sous le régime du Shãh

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)