• Nombre de visites :
  • 445
  • 22/11/2011
  • Date :

Téhéran accueille une conférence internationale sur le droit humanitaire

comité international de genève

   Le Centre du Mouvement des non-alignés chargé de la question des droits de l’homme et de la diversité culturelle, en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et d’autres partenaires, organisent une conférence internationale sur la protection des civils dans les conflits armés contemporains.

Des experts gouvernementaux, universitaires, avocats, savants islamiques, chercheurs et représentants d’organisations humanitaires participeront à l’événement, qui aura lieu les 22 et 23 Novembre à Téhéran.

    Paul-Henri Arni, responsable du CICR basé à Genève et en charge d’un projet spécial sur les dangers auxquels sont confrontés les services de santé dans les conflits armés et les situations de violence, va lancer une campagne de quatre ans au nom du CICR pour sensibiliser à ces dangers.

«La principale responsabilité pour la protection des prestataires de soins et d’installations dans les conflits armés incombe aux États et groupes non-étatiques armés", a t-il dit. «La communauté des soins de santé ne peut pas résoudre ce problème."

   Les implications de la guerre cybernétique sera également évoquée lors de la conférence. «La Cyberguerre se réfère aux moyens et méthodes de guerre qui reposent sur des technologies de l’information et sont utilisés dans le contexte d’un conflit armé au sens du droit international humanitaire», a déclaré Cordula Droege, un expert juridique du CICR.

«L’impact potentiel de certaines opérations cybernétique, en particulier ceux sur des infrastructures vitales qui ont un effet direct sur la vie des civils est énorme" a t-il précisé.

    Une conférence sur les «cultures à l’appui de l’humanité", est également organisé par le Centre du Mouvement des non-alignés et soutenu par le CICR et le Secrétariat permanent de l’islam et du droit humanitaire international, se tiendra partir du 24 au 26 Novembre à Téhéran. Le CICR a soutenu le secrétariat permanent localisé à Qom depuis 2006.

Source: Irna.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)