• Nombre de visites :
  • 434
  • 22/11/2011
  • Date :

La différence entre un mariage à durée déterminée et un mariage permanent (2)

mariage

   La dot  est obligatoire dans les deux mariages, à cette différence près qu’elle doit être obligatoirement spécifiée lors de la conclusion du contrat dans le mariage à durée déterminée sous peine d’invalidité, tandis que sa non-spécification au moment du contrat n’affecte pas la validité du mariage, dans le mariage permanent. Si la dot n’est pas spécifiée dans le mariage permanent, la femme aura droit à une dot équivalente à celle qu’on fixe habituellement aux femmes de sa catégorie.

   Dans le mariage permanent, il est interdit pour toujours au mari de se marier avec la mère ou la fille de sa femme, et à la femme de se marier avec le père ou le fils de son mari, et il en va de même dans le mariage à durée déterminée. Et de même qu’il est interdit de demander la main d’une femme mariée d’un mariage permanent, de même il est interdit de demander la main d’une femme engagée dans un mariage à durée déterminée.

Et au même titre que l’adultère avec une femme mariée d’un mariage permanent entraîne l’interdiction permanente pour l’homme adultère de se marier avec elle, l’adultère avec une femme engagée par un mariage à durée déterminée, entraîne l’interdiction permanente pour l’homme adultère de se marier avec elle.

   Tout comme une femme mariée d’un mariage permanent et divorcée doit passer un délai d’attente-probatoire- [’iddah] avant de pouvoir se remarier, une femme liée par un mariage à durée déterminée doit elle aussi passer, après l’expiration de cette durée ou après la fin du mariage, un délai de probation avant de pouvoir se remarier (en mariage permanent ou à durée déterminée). La seule différence entre les deux mariages sur ce point est que le délai d’attente [’iddah] est de trois menstrues dans le mariage permanent et de deux cycles menstruels -ou de 45 jours- dans le mariage à durée déterminée.

Se marier en même temps avec deux sœurs est interdit aussi bien dans le mariage permanent que dans le mariage à durée déterminée. Telle est la signification du mariage à durée déterminée selon la loi islamique chiite.

   S’il y a des gens qui ont mal usé et abusé, ou qui usent mal et abusent encore dans la pratique de ce mariage, leur attitude n’a rien à voir avec le système légal. L’abolition de cette loi, comme certains modernistes le suggèrent, ne servirait à rien, car loin de pouvoir mettre un terme aux abus, elle déboucherait sur de nouvelles formes d’abus. En outre, l’abolition de cette loi provoquerait beaucoup d’autres maux. Ce qu’il faut faire, c’est réformer les gens et les éduquer correctement, au lieu de chercher à tout prix des défauts à cette loi.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.222-223.

Articles Relatifs:

La différence entre un mariage à durée déterminée et un mariage permanent (1)

Les coutumes pré-islamiques abolies par l’Islam (2)

Les coutumes pré-islamiques abolies par l’Islam (1) 

La vraie philosophie de la dot (ou le cadeau de mariage) (2)

La vraie philosophie de la dot (ou le cadeau de mariage)(1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)