• Nombre de visites :
  • 410
  • 25/11/2011
  • Date :

Avant l’épopée de la prière

moharram

   La suite du martyre de nombreux compagnons de l’Imam lors du déluge des flèches du matin et leur combat, la tombée en martyrs des meilleurs proches et compagnons d’Imam Hussayn (S) fut une brèche importante dans l’armée de l’Imam. 

Le combat, le courage, leur sacrifice avec la soif, la faim, aller chercher les chevaux, le manque d’armes et l’encerclement faisaient le cœur de l’ennemi.

   Ces soldats se sont battus comme des lions et attaquaient les renards ennemis… On a interpellé l’un des soldats d’Omar ibn Saad: "Honte à toi! Tu te bats contre le fils du Messager de Dieu. Il répondit: ne parle pas en vain! Si tu avais vu ce que nous avons vu, tu aurais fait ce que nous avons fait!

En face de nous, nous avions des gens épée à la main, qui rugissaient comme des lions, attaquaient à gauche et à droite et accueillaient la mort.

   Sans répit, ni demande de soumission, ils n’avaient aucunement été tenté par l’argent et aucune prime. Entre eux et la mort, l’espoir de tomber en martyr, rien ne pouvait les séparer. Si nous nous étions laissés aller, ils nous auraient tous tués; (si on se mettait à combattre corps à corps on aurait tous été tués; finalement, nous avons été obligés de leur jeter des pierres ou bien par groupes d’hommes, on s’en prenait à une seule personne).

La description de la situation rappelle ce poème: "eux c’était un groupe qui pendant le combat était revêtu de l’eau de Zam sur la cotte de mailles et dans le sacrifice, chacun devançait l’autre».

Articles Relatifs:

Se conformer à son devoir

La sincérité de l’action

La fidélité au pacte

Le courage et noblesse

La confiance en Dieu

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)