• Nombre de visites :
  • 614
  • 25/11/2011
  • Date :

La prière de midi d’Achourã, les martyrs de la prière et après la prière

moharram

   Les quelques étoiles, les galaxies d’Achoura se battaient sous le ciel brûlant de la mi-journée avec patience et amour. La fatigue, la poussière, le vacarme des épées se disputaient un champ de bataille où dans chaque coin se trouvait un corps rougi de sang de martyre.

A ce moment, Abu Tamãmeh Amro ben Abdollãh Sãedi va voir l’Imam et dit: " longue vie à toi! Ce groupe s’approche de plus en plus, je jure au nom de Dieu que je ne te laisserai pas mourir avant que je ne sois tué moi-même. J’ai hâte de visiter mon Dieu. C’est l’heure de faire la prière".

  L’Imam Hussayn (S) leva la tête et regarda le ciel. Le soleil caché par la poussière au milieu du ciel confirmait que c’était bien l’heure de la prière du midi. L’Imam s’adressant à Abu Tamãmeh dit: "tu me rappelles l’heure de la prière. Que Dieu t’accepte parmi ceux qui font la prière et le rappellent. Oui! C’est l’heure de la prière! (ou tu t’es rappelé la prière)

L’Imam(S) a dit: " dis-leur de nous laisser tranquilles pour qu’on accomplisse notre prière."

   Abou Mokhnaf dit: "l’Imam a dit à Abou Tamãmeh de faire l’appel à la prière et s’adressant à Omar Saad, l’Imam a dit : "honte à toi, fils de Saad! As-tu oublié les rituels de l’Islam? Pourquoi n’arrêtes-tu pas la guerre qu’on puisse faire la prière et y retourner ensuite?"

En réaction à la demande de cessez-le-feu pour que l’armée de l’Imam Hussayn(S) fasse la prière, Hasin ben Tamim cria: "cette prière n’est pas acceptée! "Habib ben Mazaher répondit: "tu prétends que la prière faite par la famille du Prophète (S) n’est pas acceptée, mais de toi qui es toujours saoul, elle le serait?!"

Articles Relatifs:

La situation dans les campements

La durée du combat corps à corps

Attaque contre les campements (civils)

L’attaque générale de l’ennemi

Le comportement d’Imam pendant le combat de ses compagnons

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)