• Nombre de visites :
  • 1424
  • 25/11/2011
  • Date :

L’unité de mot selon l’Imam Khomeyni

fraternité

* Si nos chefs s’entendent entre eux, je le répète, ce pays ne sera pas atteint; et s’il est atteint, ce sera à cause du différend entre les chefs.

* J’ai toujours dit que vous devez obtenir à l’unité de mot; c’est ainsi que vous pourrez faire quelque chose. Si chacun va son chemin, et l’un tire par-ci, l’autre par-là; ce sera les étrangers qui en profiteront les premiers.

* Nous devons nous réunifier, si nous le faisons, nous ne serons pas atteints.

* Si vous voulez réaliser l’Islam, débarrassez ce pays de toutes les traces de l’impiété et du polythéisme, conservez ce mouvement et votre unité de mot.

* Si un peuple ne veut pas être atteint, il faut d’abord qu’il s’unisse et puis il faut qu’il fasse consciencieusement ce qu’il a à faire.

* Nous n’avons pas une armée séparée de nos gardiens, et des gardiens séparés de nos comités et des comités séparés de notre Bassij et tout cela séparés de nos tribus nomades; nous sommes tous des frères qui portent des noms différents, mais qui ont une âme unique.1

* Dans la République Islamique, toutes les forces armées essaient de parvenir à un même but, à un but déterminé. II faut donc qu’elles agissent, toutes «en main unique» contre les opposants a l’Islam et à la République Islamique.

* C’est sans précédant dans les annates d’Iran et du monde la cohésion qui existe aujourd’hui entre notre vaillant peuple, notre armée et nos courageux gardiens.

Note:

1. Dans la RII, les forces armée sont divisée en deux grandes parties; les forces armée militaires sont formée par «I’Armée», «le corps d’armée des gardiens de la Révolution islamique» et «le Bassij». Les forces de l’ordre sont constituées par «la Police», «la Gendarmerie» et «Les comités de la Révolution islamique» dont, récemment, l’intégration de ces trois forces a formé une unique force de l’ordre.

Source: Imam Khomeyni, Maximes, conseils et recommandations, éd. Fondation de la rédaction et de la publication des œuvres de l’Imam Khomeyni, Téhéran, 1995.

Articles Relatifs:

La fraternité selon l’Imam Khomeyni (1)

L’union selon l’Imam Khomeyni

Les journées de Dieu selon l’Imam Khomeyni

Le 17 Shahrivar selon l’Imam Khomeyni

Le 15 Khordãd selon l’Imam Khomeyni

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)