• Nombre de visites :
  • 482
  • 29/11/2011
  • Date :

Les personnels entre lesquelles le mariage est interdit

mariage

   Une personne qui ne peut pas lier des relations matrimoniales avec une autre personne de sexe opposé par déférence pour le lien déjà existe entre elles, est un "Mahram".

Peut-être l’idée qui se trouve à l’origine de cette règle réside-t-elle dans le fait que les relations familiales d’un certain degré - telles celles qui existent entre un frère et une sœur, un père et une fille, un fils et une mère - doivent être maintenues absolument à l’écart du domaine du sexe.

   Les "Mahãrem" entre lesquels le mariage n’est pas valide sont divisés généralement en trois catégories:

1. Ceux qui ont un lien de sang sont des " Mahãrem consanguins".

2. Ceux qui ont un lien d’allaitement accompli sous certaines conditions et constituent, en fait, une sorte de lien de sang acquis sont des " Mahãrem de fait".

3. Ceux qui sont liés par des liens de mariage sont des " Mahãrem par alliance".

Les règles concernant l’interdiction du mariage entre " Mahãrem consanguine et par alliance" existent à quelques différences près dans les codes juridiques ou les coutumes conventionnelles de toutes les nations.

   Seules quelques communautés ont recommandé, pour des raisons spécifiques - la préservation de la pureté de leur sang ou de leurs caractéristiques familiales ou raciales - le mariage entre les proches parents, mais de nos jours de tels cas sont extrêmement rares.

Source: Behechti & Bãhonar, Philosophie de l’Islam, traduit par Abbas Ahmad al-Bostani, Publication de la Cité du Savoir, Canada.

Articles Relatifs:

Les responsabilités morales et humaines des époux

Le mariage d’essai

La vie moderne et le mariage à durée déterminée

La différence entre un mariage à durée déterminée et un mariage permanent (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)