• Nombre de visites :
  • 1276
  • 10/12/2011
  • Date :

Le chef des corrupteurs sur la terre

pharaon

   Pharaon, lequel est le chef des corrupteurs sur la terre, à son époque, accuse (comme le font les tyrans de l’époque contemporaine) Moïse de corruption et affecte sa crainte de voir altérer la religion du peuple. Il s’est imaginé que ce stratagème psychologique suffirait à tromper la lie du peuple et à susciter une réaction douloureuse chez les gens conscients qui répugnent vraiment à l’altération des vérités.

Mais ce qui lui a échappé, c’est que le Ciel est à l’affût de toute ruse à laquelle font appel les corrupteurs sur terre et que la fin des tyrans serait toujours impitoyable, et semblable à celle de Pharaon et des siens, péris noyés et complètement anéantis.

   Donc, Pharaon, le tyran de son époque, a suggéré l’assassinat de Moïse afin de préserver son trône qu’il a essayé de renforcer en trompant les ignorants et en nuisant aux gens instruits par le recours à la désinformation: «Je crains qu’il n’altère votre religion et qu’il ne sème la corruption sur la terre».(1)

   Toutefois, il semble que sa proposition de tuer Moïse se soit heurtée à l’opposition de certains de ses conseillers selon un procédé romanesque indirect.

Mais Moïse fait appel à Allãh, dans les termes suivants: «Je cherche la protection de mon Seigneur et votre Seigneur contre tout orgueilleux qui ne croit pas au Jour du Jugement».(2)

Notes:

1. Verset 26

2. Verset 27

Source: Al-BOSTANI, Mahmûd, L’Art Romanesque dans les Récits du Coran, Traduit par Abbas Ahmad Al-BOSTANI, Montréal, Cité du Savoir.

Articles Relatifs:

Le temps dans le Sourate de Croyant

Le rôle des personnages de la Sourate de Croyant

Les personnages de la Sourate de Croyant

La structure architecturale de la Sourate de Croyant

Les mérites de la récitation de la sourate de Croyant

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)