• Nombre de visites :
  • 437
  • 11/12/2011
  • Date :

La logique de la Saqifah

imam ali

   Alors que l’Imam ’Ali ainsi que d’autres Compagnons étaient encore occupés de la dépouille mortelle du Prophète, et avant même de finir l’enterrement (1), ’Omar amena précipitamment Abû Bakr à la réunion de la Saqîfah (2) pour débattre du problème de la succession. Ce qui prévalait dans cette réunion, c’était:

- L’esprit tribal qui animait et déterminait la logique des participants rivaux;

- La tendance de chacun de ceux-ci, à accaparer pour soi le pouvoir et à refuser de le partager avec les autres;

- La confirmation des considérations tribales;

- L’acceptation par beaucoup de Partisans(3), de l’idée de deux princes choisis l’un parmi eux, l’autre parmi les Emigrés(4), ce qui a conduit chacune des deux ailes à se croire plus qualifiée que l’autre pour le Califat (5).

   Lorsque l’Imam ’Ali fut informé de la tenue de cette réunion et de son résultat, il refusa(6), ainsi que ses partisans, la Désignation(7); refus qui a duré six mois. L’Imam ’Ali a même considéré la réunion de la Saqîfah comme un complot ourdi en son absence.

C’est cet esprit tribal qui a ouvert la porte aux troubles, comme l’a déclaré ’Omar lui-même: «La désignation d’Abû Bakr était une erreur dont les conséquences ont été évitées grâce à Dieu. Tuez donc celui qui la recommencerait». (8)

Notes:

1. "Sîrat Al-Raçûl" d’Ibn Hichãm: II, 108.

2. Saqîfah: une sorte de tente qui tenait lieu de la maison des Bani Sâ’idah. C’est là que des Compagnons se sont réunis pour désigner un successeur au Prophète.

3. Les Partisans: les Ansar, c’est-à-dire les partisans médinois qui ont accueilli dans leur ville (Médine) le Prophète et l’ont soutenu lorsqu’il était contraint de quitter la Mecque.

4. Les Emigrés: les Muhãjirlne, ceux qui ont émigré avec le Prophète à Médine pour échapper aux persécutions que leur infligeaient leurs concitoyens mecquois (de la Mecque).

5. Al-bay’ah: prestation de serment d’allégeance à quelqu’un, en vue de le désigner ou de l’accepter comme calife. Il s’agit ici de la désignation d’Abû Bakr au Califat.

6. Voir:

- "Al-Tabarî", V, 31

- "Al-Kãmil" d’Ibn Al-Athîr, III, 31

7. Voir: "Les Conflits et les Rivalités entre les Omayyades et les Hãchimites", de Maqrizi, annoté par Nouss, p. 48.

8. "Al-Mulk wal Nahl" d’Al-Shahristani.

Source: L’IMAM ’ALI, Edité et traduit par Abbas Ahmad Al-Bostani, Canada, 2000.

Articles Relatifs:

L’Imamat du Commandeur des Croyants

Un Mandat Divin d’une Affaire Remarquable (2)

Le sens de la Wilãyat dans l’événement de Ghadir

Les réalités évidentes et cachées de l’événement de Ghadir

La conception de l’Imamat dans Ghadir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)