• Nombre de visites :
  • 1413
  • 13/12/2011
  • Date :

’Abdul Muttalib et Abraha

ka’bah

Les avant-gardes de l’armée d’Abraha (dit Abû Yaksoum), étaient tombés sur du bétail appartenant aux Quraych, et s’étaient emparés de 200 chameaux qui revenaient à Abdul Muttalib Ibn Hãchim.

   Lorsque celui-ci apprit la nouvelle, il se rendit auprès de l’armée assaillante. Comme le chambellan d’Abraha était une vieille connaissance d’Abdul Muttalib, il intervint auprès du Roi pour qu’il le reçoive, en lui annonçant: «O Roi! Le maître de Quraych (...) vient te voir». «Laisse-le entrer», fit Abraha. En voyant Abdul-Muttalib, qui était bel homme et corpulent, Abraha répugna à le laisser s’asseoir au pied de son lit. Et comme il n’aimait pas le faire s’asseoir à côté de lui sur son lit, il en descendit et s’assit à ses côtés par terre. Puis, il lui demanda: «Que désires-tu?» «Ce que je désire, ce sont mes 200 chameaux pris par les avant-gardes de ton armée», se contenta de répondre Abdul Muttalib.

Abraha dit: «Par Dieu! Quand je t’ai vu, tu m’as plu, puis quand tu as parlé, tu m’as déplu!».

   «Mais pour quelle raison, o Roi!», demanda Abdul Muttalib. «Parce que j’étais venu pour détruire la Maison (la Ka’bah), qui fait votre puissance, votre citadelle auprès des Arabes, votre supériorité sur les gens, votre honneur, votre religion et le lieu de votre adoration. Chemin faisant, je me suis emparé de 200 chameaux qui t’appartiennent. Or, lorsque je t’ai demandé ce que je pouvais pour toi, tu m’as parlé de tes chameaux, à toi, et non de votre Maison!» répliqua Abraha. «Evidemment, je te parle de mes propres biens. Quant à la Maison, elle a Son Seigneur qui la protège. Moi je n’y peux rien».

Cette réponse impressionna Abû Yaksûm, lequel ordonna de restituer à Abdul Muttalib ses chameaux.

Source: Al-BOSTANI, Mahmûd, L’Art Romanesque dans les Récits du Coran, Traduit par Abbas Ahmad Al-BOSTANI, Montréal, Cité du Savoir.

Article Relatif:

Les signes de l’échec de l’attaque d’Abraha

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)