• Nombre de visites :
  • 488
  • 13/12/2011
  • Date :

Le feu et la source

nature

Errante

Mon âme

Sent la forêt

Et ton regard

Y plante le feu

Tes yeux sont une mystérieuse fenêtre

Si je savais

Derrière

Qui se tient caché!

Si je savais

Qui t’habite!

Si

Feu tu étais!

Pour brûler

La mauvaise herbe de mon doute

Si

Source tu étais!

Pour arroser

La graine dormante de mon espoir.

Omrãn Salãhi

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)