• Nombre de visites :
  • 672
  • 15/12/2011
  • Date :

Le Noble Prophète avait désigné l’Imam ’Ali comme son successeur (1)

imam ali

  Le Noble Prophète lui-même avait désigné l’Imam ’Ali nommément, dans diverses occasions, comme son successeur et héritier. Citons à titre d’illustration quelques-unes de ces occasions:

* Le Saint Prophète convia, sur Ordre d’Allãh, ses proches parents, les Banî ’Abdul Muttalib, pour leur faire part de la Mission Prophétique dont il avait été chargé, et ce conformément au verset coranique suivant qui lui fut révélé à cet effet: «Avertis tes proches parents ... »(1).

   Lors de cette réunion, le Prophète (P) annonça à l’assistance: «Je vous apporte le bienfait de ce monde et de l’Autre-monde (le Message de l’Islam). Allãh m’a ordonné de vous y appeler. Qui d’entre vous accepte de m’appuyer dans cette affaire, et de devenir par conséquent mon frère, mon héritier présomptif et mon successeur?».

Tout le monde a décliné cette invitation, à l’exception de l’Imam ’Ali - le plus jeune de tous les gens présents - qui s’écria: «Moi, ô Messager d’Allãh, je t’y appuierai!».

   Le Prophète tint l’Imam ’Ali alors par le cou et proclama: «Voilà mon frère, mon héritier présomptif et mon successeur auprès de vous. Écoutez-le donc et obéissez-lui».

   Sur ce, les invités se levèrent en disant à Abû Tãlib: «Tu mérites des félicitations aujourd’hui, si tu entres dans la religion de ton neveu qui a fait de ton fils ton émir!».(2)

Cet événement est riche en significations et révélations. Car tout d’abord il indique que l’Imam ’Ali avait été désigné comme héritier du Saint Prophète avant même que le Message fût rendu public, puisqu’il était question à ce moment précis de le faire connaître uniquement aux proches parents. Il signifie ensuite qu’Allãh avait accordé une place particulière aux proches parents du Prophète (P) dans la diffusion et la direction du Message.

   Or l’Imam ’Ali (p) était incontestablement (et le sera encore par la suite, lorsque le Messager d’Allãh le choisira, sur Ordre d’Allãh, à l’exclusion de tous autres notables Compagnons, comme époux pour sa fille, Fatima Al-Zahrã’ (la Maîtresse des Femmes du Paradis) le plus proche parent, de tous les proches parents, du Prophète (P). Cet événement équivaut d’autre part à une prédestination de l’Imam ’Ali, ou bien à sa désignation divine, car lorsqu’Allãh avait ordonné à Son Prophète de convier ses proches parents à cette réunion, IL savait (cela va de soi) que seul ’Ali Ibn Abi Tãlib (p) accepterait l’appel et la charge.

Il montre, enfin le courage hors du commun du jeune Imam ’Ali qui accepta de s’engager corps et âme aux côtés du Saint Prophète dans une entreprise qui consistait à défier, à court et à moyen terme, non seulement toute la société mecquoise, mais toute l’Arabie polythéiste.

Notes:

1. Sourate Al-Cho’arã’, 26: 26.

2. "Ta’rîkh Al-Tabarî", Tom. 2, p. 62, édition de 1357 H.; "Kanz Al-’Ommãl", Tom. 6, p. 392, édition de 1312 H., cités par "Fadhã’il Al-Khamsah min Al-Sihãh Al-Sittah", Tom. 22, p. 19 et suivantes. Voir également: "Al-Kãmil" d’Ibn Al-Athîr", Tom. 2, p. 22.

Source: L’IMAM ’ALI, Edité et traduit par Abbas Ahmad Al-Bostani, Canada, 2000.

Articles Relatifs:

Lorsque l’Imam ’Ali  était à la tête du pouvoir

Le modèle parfait de l’école islamique

La position de l’Imam sur sa désignation du calife

L’attitude de l’Imam ’Ali face à la résurrection contre ’Othmãn (2)

L’attitude de l’Imam ’Ali face à la résurrection contre ’Othmãn (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)