• Nombre de visites :
  • 507
  • 15/12/2011
  • Date :

L’exécution de fidãyans de l’Islam

navab

   Les fidãyans de l’Islam ne cédèrent point; mais deux ans après le coup d’état de 28 Mordãd (25/8/1334) lors de l’affaire de l’attentat manqué contre la vie de Hossayn A’alã qui allait se rendre à Bagdad pour signer l’accord de SEBTO, leurs chefs furent arrêtés au mois de Dey 1334 et après être comparus devant les tribunaux militaires à huit-clos de Shãh, ils furent fusillés.

Les efforts déployés par l’Imam Khomeyni et les autres Ulémas pour empêcher leur exécution n’aboutirent à rien. Ces événements tragiques affectaient l’esprit sensible de l’Imam Khomeyni, tout en l’enrichissant des expériences précieuses pour les étapes suivantes de la lutte.

  Après le coup d’état, le Shãh et sa cour, dans des conditions différentes, se livrèrent docilement à l’Amérique. Et le gouvernement anglais céda sa place à l’Amérique.

Source: ANSARI. Hamid, Le récit de l’éveil, éd. Fondation pour la Rédaction et la Publication des œuvres de l’Imam Khomeyni, Téhéran, 1996, P. 46.

Articles Relatifs:

L’insurrection nationale de pétrole

Le docteur Mossadegh, chef du Front National

Les rôles des personnalités politiques dans la victoire

L’idée du gouvernement islamique en Iran

Modaress tué en martyr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)