• Nombre de visites :
  • 904
  • 20/12/2011
  • Date :

Les qualifications du Seigneur

coran

Traduit par M. Rastegar

   Dans les derniers versets de la Sourate 59 du noble Coran, la grandeur est explicitement considérée comme une vertu qui est attribué exclusivement à Seigneur. Par ailleurs, l’homme aspire au progrès et à la grandeur par sa nature innée. Mais il lui arrive parfois de se tromper: au lieu de s’approcher de ce qui assurera son statut divin, il se dirige vers les choses qui ne lui apporteront que du mépris et de la bassesse.

Ceci étant dit, il arrive à l’homme de se référer aux gens et aux groupes pour gagner de la dignité et de la grandeur, tandis que ces gens-là n’en ont point. Le noble Coran décrit clairement cette situation: "Eux qui prennent pour amis des mécréants au lieu de croyants. Est-ce la puissance qu’ils cherchent près d’eux? Or en vérité la puissance appartient toute à Dieu." (1)

   Ce verset nous apprend que le saint Coran réfute catégoriquement une puissance et une grandeur apparentes qui seraient en réalité du mépris pour le musulman ou la communauté islamique, les assujettissant aux mécréants et aux infidèles. En effet, le Livre saint interdit aux vrais croyants d’exprimer de l’amitié et de la soumission pour aux dominateurs, et révèle leur animosité cachée. (2)

Le noble Coran avertit les Musulmans qu’ils ne doivent jamais chercher leur grandeur politique ou économique en s’appuyant sur les mécréants qui sont en réalité les ennemis de l’Islam et des Musulmans. Le comportement des mécréants prouve toujours qu’ils ne sont jamais bienveillants pour les pieux, et qu’ils cherchent constamment à imposer leur volonté aux autres.

Notes:

(1) Le Coran: Sourate 4, verset 139.

(2) Le Coran: Sourate 3, verset 37.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)