• Nombre de visites :
  • 394
  • 5/1/2012
  • Date :

Les recommandations de Mohammad Hanafiya

o hussayn

Traduit par M. Rastegar

   Mohammad Hanafieh, fils du vénéré Imam Ali (S.L.) vint rencontrer l’Imam Hussayn (S.L.) et il voulut avec bienveillance lui donner un conseil en lui proposant d’éviter la prestation de serment d’allégeance à Yazid, en se rendant à un lieu éloigné pour invoquer ensuite l’aide et le secours du peuple.

Il voulait ainsi suggérer à l’Imam Hussayn (S.L.) un moyen pour éviter une guerre inégale où il risquerait d’être tué.

   Le vénéré Imam Hussayn (S.L.) lui répondit : "Mon frère ! Je jure Dieu que même s’il n’y aurait aucun refuge dans le monde, je ne prêterais pas mon allégeance à Yazid. " (1) En dépit de tous ceux qui conseillait l’Imam Hussayn (S.L.) à rester en prêtant le serment d’allégeance à Yazid ou à partir et de s’enfuir, le vénéré Imam Hussayn (S.L.) préparait le terrain à un soulèvement qui allait devenir une grande leçon de dignité pour tout le monde et à tout temps. En réalité, le refus de prêter serment à Yazid fut le point de départ du soulèvement de Karbalã. Depuis cette étape, le message de grandeur et de dignité de l’Imam Hussayn (S.L.) a retenti perpétuellement. Aucun cas, il n’a pas abandonné son but, et contrairement à toutes les dérives de son époque, il resta ferme dès le premier pas jusqu’à la fin. Le combat contre les Omeyyade fut pour lui un principe qui ne changea point.

Résistance et endurance sur la voie de la revivification du juste     

   Le vénéré Imam Hussayn (S.L.) se rendit de Médine à la Mecque en prenant la route principale qui fut surveillée et contrôlée par les hommes des Omeyyades. Le vénéré Imam Hussayn (S.L.) n’accepta pas la proposition des gens comme AbdAllãh ibn Zubair, qui lui conseillaient de prendre une route secondaire pour se mettre à l’abri des attaques éventuelles de ses ennemis. Il se confia à Dieu le Très-haut et resta indifférent au pouvoir apparent de Yazid. Le vénéré Imam Hussayn (S.L.) dit : 

"Je jure Dieu que je ne prendrai pas le chemin secondaire qui est la route des traîtres fuyards. Je prends donc la route principale qui est le chemin des hommes libres, et je me soumets à la volonté de Dieu. " (2)

Notes:

(1) Kharazmi: (مقتل), vol. 1, p. 188.; Ibn Assam Koufi: (الفتوح), vol. 5, p. 32.

(2) (الارشاد), p. 202.; L’histoire de Tabari, vol. 4, p. 26.

Articles Relatifs:

La réponse d’Imam à Marwan

Prêter le serment d’allégeance à Yazid

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)