• Nombre de visites :
  • 456
  • 5/1/2012
  • Date :

Hor et Karbalã

moharram

Traduit par M. Rastegar

   À Karbalã, quand Horr ibn yazid Riyahi barra la route à l’Imam et à ses compagnons, il voulut faire peur à l’Imam Hussayn (S.L.) en le menaçant de la mort. Le prince des martyrs lui répondit courageusement : "Ma dignité m’évite d’avoir peur de la mort. Que c’est facile et doux de mourir sur la voie de la dignité et de la revivification du juste. La mort sur la voie de la dignité est la vie éternelle. Mais la vie dans le mépris et la bassesse n’est que la véritable mort. Veux-tu me faire peur de la mort ? Tu se trompes et ta pensée est fausse. Je ne suis pas de ceux qui s’inquiètent devant la mort. Ma dignité est au-delà de tout cela, et mon but est si noble qu’il m’évite de me soumettre à la bassesse en craignant la mort. Avez-vous d’autres forces que de pouvoir me tuer?

Heureux celui qui est tué sur le chemin de Dieu, car vous ne saurez jamais détruire ma dignité et mon honnêteté. Donc, je ne crains pas d’être tué. " (1)

   Après avoir vu l’obsession de Horr et le visage diabolique de la guerre, le vénéré Imam Hussayn (S.L.) se tourna vers ses compagnons courageux et dévoués, et fit un sermon plein d’émotion dont chaque mot pénétrait au fond de l’âme de chaque homme conscient et éveillé. Dans une partie de ce sermon, il dit: "Ô mes compagnons ! Voyez comment le malheur nous entoure de toutes parts. En vérité, les mœurs ont changé et le visage laid et désagréable de l’injustice est apparu sans voile. De bonté et de la conscience ne reste que très peu d’illusion. Il est si désagréable de vivre dans ces conditions difficiles. Ne voyez-vous pas que personne ne demande la justice et que personne ne fuit l’injuste?

Dans ce contexte, l’homme de Dieu n’a d’autre choix que d’être enthousiaste pour la mort et de souhaiter la rencontre avec le Créateur. Dans ces circonstances, je ne vois dans la mort que du bonheur, et dans la vie avec les oppresseurs et les corrompus, je ne vois que de la bassesse et du mépris. " (2)

Notes:

(1) Ghazi Nourollah Shoushtar : (احقاق الحق و ازهاق الباطل), commenté par l’Ayatollah Marashi Nadjafi, vol. 11, p. 601.

(2) (اللهوف), p. 34 ; L’histoire de Tabari, vol. 5, p. 404.; (حليه الاولياء), vol. 2, p. 39.; (کشف الغمه في معرفه الائمه), vol. 2, p. 32.

Articles Relatifs:

Les recommandations de Mohammad Hanafiya

La réponse d’Imam à Marwan

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)