• Nombre de visites :
  • 544
  • 5/1/2012
  • Date :

L’Imam s’adresse à l’armée de Yazid

imam hussayn

Traduit par M. Rastegar

   Au jour de l’Ashourã, les troupes des oppresseurs se mit devant l’Imam et ses compagnons. Les armées d’Omar Saad encerclèrent le camp de l’Imam Hussayn (S.L.) de toutes parts. Le vénéré Imam Hussayn sortit des rangs de ses hommes et se mit devant les ennemis. Il fit un sermon qui donnait la leçon de la grandeur de son soulèvement, et dit: "Sachez que ce vilain [Obeidollah] est fils d’un vilain, et qu’il m’a imposé un dilemme entre l’épée et le mépris.

Nous ne nous soumettrons jamais au mépris, car Dieu, Ses prophètes et les croyants auront honte si nous nous y soumettions. Les mères vertueuses, les hommes purs, honnêtes et courageux n’admettront pas que nous préférions suivre les vilains à la mort pour préserver notre dignité et notre grandeur. " (1)

   En s’adressant aux troupes ennemis, le vénéré Imam Hussayn (S.L.) voulait éveiller chez elles la dignité et la grandeur de la foi en Dieu, pour les libérer de la bassesse et du mépris qui s’étaient emparés d’eux. Après avoir donné ces avertissements et ces leçons édifiantes, il s’adressa aux habitants de Koufa qui l’avaient invité à leur ville, mais qui s’étaient mis aux rags de ses ennemis, pour leur dire: "Ô Shabs ibn Rabi, Hajar ibn Abjar, Gheys ibn Ash’as, Yazid ibn Hares ! Ne m’aviez-vous pas écrit des lettres pour me dire que les fruits étaient mûris, que les jardins étaient verdoyants et que les puits étaient pleins d’eau ? Ne m’aviez-vous pas invité à venir auprès de vous et les troupes que vous m’aviez promises ? " Parmi les interlocuteurs de l’Imam, ceux qui s’étaient soumis aux ennemis renièrent d’avoir écrit ces lettres.

Note:

(1) (اللهوف), p. 94. ; Kharazmi: (مقتل), vol. 2, p. 7.; (اثبات الوصيه), p. 142. 

Articles Relatifs:

Hor et Karbalã

Les recommandations de Mohammad Hanafiya

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)