• Nombre de visites :
  • 1060
  • 17/2/2012
  • Date :

Crise mondiale 2012 (2)

crise mondiale

   Quand nous utilisons le terme «dernières», nous voulons souligner qu’après 2012 leur puissance sera trop affaiblie pour pouvoir encore prétendre maintenir cette situation privilégiée. La récente dégradation de la plupart des pays de l’Euroland par S&P est un exemple typique de ces tentatives de la dernière chance: poussés par Wall Street et la City, et du fait de leurs besoins insatiables de financement (1), les Etats-Unis et le Royaume-Uni en sont arrivés au point d’engager une guerre financière ouverte avec leurs derniers alliés, les Européens.

C’est du suicide géopolitique car cette attitude oblige l’Euroland à se renforcer en s’intégrant toujours plus et en se dissociant des Etats-Unis et du Royaume-Uni; tandis que l’immense majorité des dirigeants et des populations de la zone Euro ont enfin compris qu’il y avait bien une guerre transatlantique et transmanche conduite contre eux (2).

LEAP/E2020 présentera à ce sujet ses anticipations «Europe 2012-2016» dans le GEAB N°62 qui paraîtra le 15 Février 2012.

Notes:

(1) Comme le montre le tableau ci-dessous, avec 900% du PIB d’endettement, le Royaume-Uni est comme un animal pris au piège de la dette. Et du fait du poids gigantesque de la dette du secteur financier britannique, il est condamné à tenter par tous les moyens d’obliger l’Euroland à payer les dettes de la Grèce, etc… La décote des dettes publiques occidentales est un bazooka pointé sur le cœur du Royaume, la City. Source: Guardian, 01/01/2012

(2) Tant mieux car il n’y a rien de pire que d’être en guerre sans le savoir comme l’écrit à ce sujet Franck Biancheri sur son compte Twitter qui commente la campagne présidentielle française twitter.com/Fbiancheri2012.

Joseph Elysée

Source: www.leap2020.eu

Articles Relatifs:

Crise mondiale 2012 (1)

2012: L’année du grand basculement géopolitique mondial

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)