• Nombre de visites :
  • 207
  • 18/2/2012
  • Date :

A Alfred de Musset

alfred de musset

Hélas! Qui t’a si jeune enseigné ces mystères

Et toutes ces douleurs du pauvre cœur humain?

Quel génie au milieu des sentiers solitaires,

Au sortir du berceau t’a conduit par la main?

O chantre vigoureux, ô nature choisie!

Quel est l’esprit du Ciel qui t’emporte où tu veux?

Quel souffle parfumé de sainte poésie

Soulève incessamment l’or de tes blonds cheveux?

Quel art mystérieux à ton vers prophétique

Mêla tant de tristesse et de sérénité?

Quel artiste divin, comme au lutteur antique,

Te donna tant de force avec tant de beauté?

Félix Arvers (1806-1850)

Source: Poesie.webnet.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)