• Nombre de visites :
  • 293
  • 20/2/2012
  • Date :

Insuffler une nouvelle âme aux constructions urbaines en invitant l’esthétique dans l’urbanisme (2)

urbanisme

   Il faut savoir que la beauté, la fraîcheur et la satisfaction sont nécessaires. Mais toute forme de beauté ne procure pas le même niveau de plaisir: une beauté qui proviendrait du réel et de l’inné produit un meilleur effet. Parce que les décors beaux uniquement en apparence ont des effets nuisibles en raison de leur contradiction avec la nature humaine, épuisant l’âme et le poussant depuis les petits problèmes vers les plus grands.

Il est vrai que les belles publicités chics sont aujourd’hui attrayantes et très séduisantes, mais ces beautés irréelles n’ont pas une influence appréciable.

   Il faut donc faire attention au fait que, si la beauté des villes est nécessaire et désirable, l’accès à cette beauté doit implique des procédés compatibles avec la nature humaine, laquelle est supérieure à l’esthétique et exige des études plus précises et plus subtiles. L’Imam Sajjãd (AS) dit à ce propos:

حَقُّ بَصَرِكَ فَغَضُّهُ عَمَّا لَا يَحِلُّ لَكَ وَ تَرْكُ ابْتِذَالِهِ إِلَّا لِمَوْضِعِ عِبْرَةٍ تَسْتَقْبِلُ بِهَا بَصَراً أَوْ تَسْتَفِيدُ بِهَا عِلْماً فَإِنَّ الْبَصَرَ بَابُ الِاعْتِبَار.

«Il est du droit de ton regard d’être détourné de toute mauvaise scène et de tout interdit et d’en être fait usage que dans des affaires édifiantes pour en tirer leçon, loin de les épuiser inutilement car les yeux sont la porte de la réflexion sur les choses.» (Tuhaf-al-Uqul, p. 257)

Seyed Mostafa Behechti

Traduit par Joseph Elysée

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)