• Nombre de visites :
  • 454
  • 20/2/2012
  • Date :

Caravane des assoiffés

karbala

Le soleil du mois de Moharram se coucha et un silence profond s’étendit sur les caravaniers. Un sentiment étrange s’emparait d’eux:

Le coucher de soleil et la nostalgie,

La soif et le feu,

La tente et l’éloignement,

Le visage de la Lune sera-t-il bleui?

Le Soleil sera-t-il renversé?

L’Étoile du berger ôtera-t-elle sa voile?

Y aura-t-il les épines et les caravaniers seront-ils emprisonnés?!

Et soudain une voix qui avait un timbre divin se retentit!

Le maître de la caravane des martyrs brisa à jamais le silence jusqu’à la fin de l’histoire et dit:

«Ô caravaniers! Installez-vous sur cette terre. Nous sommes à Karbalã!

C’est ici que l’on abattra nos montures!

C’est ici que l’on déversera notre sang,        

On nous diffamera injustement,

On tuera nos hommes,

Et on décapitera nos enfants.

C’est ici que les cœurs pleins d’amour viendront faire le pèlerinage de nos tombes et … »

La caravane s’arrêta peu à peu, et les tentes furent dressées sur cette terre.

Ici, une tente pour le maître des caravaniers assoiffés,

Une tente là pour la maîtresse des prisonniers,

Et d’autres tentes pour les amis et les guerriers.

De loin apparurent des cavaliers, et les caravaniers les regardèrent longuement.

Ils s’approchèrent, et le maître de la caravane leur demanda: «êtes-vous avec nous ou contre nous?»  

Leur chef dit: «Nous comme contre vous. Restez là vous êtes. Ibn Marjaneh a chargé ses espions pour me guetter, afin que je ne me rebelle pas contre lui.  Nous vous priverons l’eau jusqu’à ce que l’eau ait honte de votre soif.»

Et ce fut le début de l’histoire de Karbalã.

M. Aqãmiri

Traduit par M. Rastegar

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)