• Nombre de visites :
  • 1691
  • 20/2/2012
  • Date :

Repentance dans le coran

coran

Traduit par M. Rastegar

   En effet, le noble Coran parle à 87 reprises de la réparation des fautes et de la repentance, afin de suggérer aux humains l’esprit du repentir. À la lumière de cet esprit, ils pourront retrouver le calme et la sérénité et s’éloigner des angoisses et des remords.

Celui qui commet une faute, sentira toujours un sentiment de crise psychique soit à l’égard du Seigneur, soit à l’égard de la société. Or, l’effort pour réparer la faute le sauvera de cette crise.

Les repentants de la dernière minute et le remords

   Ceux qui semblent oublier leurs erreurs oublient, ou qui traînent à réparer leur faute, sont, hélas, condamnés à l’échec et à la chute:

وَ لَيْسَتِ التَّوْبَةُ لِلَّذينَ يَعْمَلُونَ السَّيِّئاتِ حَتَّى إِذا حَضَرَ أَحَدَهُمُ الْمَوْتُ قالَ إِنِّي تُبْتُ الْآنَ وَ لاَ الَّذينَ يَمُوتُونَ وَ هُمْ كُفَّارٌ أُولئِكَ أَعْتَدْنا لَهُمْ عَذاباً أَليماً

 «Mais cet accueil n’est pas pour ceux qui font le mal et qui, pour peu que la mort se présente à l’un d’eux, celui-là s’écrie: "Maintenant oui me voilà repenti !" – non plus que pour ceux qui meurent mécréants; c’est pour eux que Nous avons préparé un châtiment douloureux.» (Sourate 4, verset 18)

   Ces gens-là reportent la réparation de leurs fautes à l’avenir, ils traînent jusqu’à ce que la mort les surprenne. À ce moment-là, ils s’inquiètent de leur sort, et ils disent: «Puis-je maintenant faire ce que je voulais accomplir depuis des années?» Il existe pourtant des exceptions à cette règle générale, celle de ceux qui ont passé toute leur vie dans les ténèbres de l’égarement, mais qui prennent la grande décision de leur vie à la dernière minute: cette décision –quoi que tardive– peut bouleverser totalement leur sort, leur permettant de laisser un bon souvenir d’eux dans les annales de l’histoire.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)