• Nombre de visites :
  • 666
  • 24/2/2012
  • Date :

Votre note sur les parents qui sont de simples exécuteurs des désirs de leurs enfants

famille

   Et alors, maintenant quelle note vous vous donnez? Le temps n’est-il pas venu pour vous patienter un peu et dire parfois «non» aux demandes de vos enfants?

Ne vous mettez pas en colère et n’éprouvez pas des remords pour dire parfois «non». Les enfants, eux, ont l’habitude de dire «non» sans timidité et même le répètent plusieurs fois.

   Le «non»  est le plus petit mot qui se trouve dans les dictionnaires; mais peut-être le plus difficile pour les parents de s’en servir et le dire hautement devant les enfants. Nombreux sont les parents qui considèrent le mot «non» comme une mauvaise réponse, car, ils le croient comme un critère de leur mécontentement  ou de colère envers les enfants. En réalité, ils n’aiment pas désespérer et frustrer les enfants en disant «non»; tandis que dire «non» est un droit incontestable pour les parents. Par exemple, vous avez  le droit de dire « non » à vos enfants qui demandent se coucher trop tard. Car cela met en danger leur santé; de la même manière que vous le faites avec les adolescents, quand ils demandent une somme considérable pour la dépenser dans un objectif que vous trouvez risqué. Jouer le rôle des parents, n’est pas une simple question de quelques jours. Vous devez apprendre à dire «non»  pendant des décennies. Par conséquent, n’éprouvez pas des remords et le sens d’insatisfaction pour dire «non».

C’est vrai que, quand vous satisfaites toutes les demandes de vos enfants, vous les empêchez de se fâcher et d’être en mauvaises humeurs; mais n’oubliez pas que combler tous les désirs des enfants, sous la pression du milieu et contre votre gré, ne signifie jamais que vous vous êtes bien acquittés de votre rôle de «parents».

Maryam Attariyan

Traduit par M. Rastegar

Articles Relatifs:

Les parents qui sont de simples exécuteurs des désirs de leurs enfants

Origines de l’agressivité chez l’enfant (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)