• Nombre de visites :
  • 293
  • 26/2/2012
  • Date :

Comment sentir la douceur de la prière

prière

Traduit par M. Rastegar

 Pour que l’on sente la douceur de la prière, il faut faire attention à son état avant et après la prière. Pour atteindre notre perfection, nous devons absolument prendre le chemin de la purification de l’âme. Pour purifier notre âme, nous devons empêcher les étrangers d’entrer dans notre cœur. Si nous nous autorisons à tout dire, à tout voir, à tout entendre, à tout manger … c’est que nous avons autorisé «l’étranger» à s’infiltrer dans notre cœur! (1)

Dieu n’entre plus dans un cœur habité par un étranger. Dans ce cas, l’homme n’éprouvera plus le plaisir de l’accomplissement de l’acte de dévotion. Cependant, le défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soi au paradis _ disait: «Pour ses gens-là, il vaut mieux continuer à faire la prière bien qu’il n’en reste qu’une habitude sans grande efficacité, que d’abandonner d’un coup la prière.»

   Si vous faites parties de ceux qui sentaient profondément le plaisir de la prière, la perte de ce sentiment pourrait être pour vous un avertissement pour que vous sachiez que ce plaisir ne venait pas de vous mais de la clémence de Dieu le Généreux. Ce changement pourrait vous apprendre que le diable ne cesse jamais de nous guetter, et qu’il se sert de chacune de ses ruses pour séduire chacun de nous. Le diable tente d’abord d’empêcher l’homme de faire la prière. S’il n’arrive pas à le faire, il tente de l’encourager à commettre des actes qui le pousseront vers de grands péchés comme l’orgueil et la vanité.

Note:

(1)  Javadi Amoli: L’exégèse thématique du noble Coran, vol. 10, p. 59.

Articles Relatifs:

Quelles sont les attitudes de l’homme devant les bienfaits du Seigneur 

La gratitude pour la vie, la santé,…

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)