• Nombre de visites :
  • 296
  • 26/2/2012
  • Date :

Préoccupations mentales

imam ’ali

Traduit par M. Rastegar

Les préoccupations mentales qui travaillent l’esprit des hommes dans leur vie quotidienne comptent parmi les obstacles qui se dressent devant l’établissement des liens corrects avec le Créateur. Comme nous l’avons déjà souligné, si ces préoccupations s’axent autour de Dieu et de Son adoration, l’individu ne se verra pas priver du plaisir de la prière.

   Les hommes sentent dans leur cœur tantôt l’envie de faire la prière tantôt un refus de le faire, et cela en fonction du degré de leur foi. Parfois, l’individu se sent enthousiaste à faire la prière, et parfois – à Dieu ne plaise – il sent que la prière l’ennuie. Plus il avance sur le chemin de la soumission à la volonté du Seigneur, plus il ressent le plaisir de la prière. Le vénéré Imam ’Ali (S.L.) dit:

ان للقلوب شهوه واقبالا و ادبارا" فاذا اقبلت فاحملوها علي النوافل و اذا ادبرت فاقتصروا بها علي الفرائض

«Faites les prières recommandées quand votre cœur s’y penche. Et contentez-vous des prières obligatoires quand il s’y éloigne.»

   Il est pourtant clair que plus l’homme fait un effort pour se battre contre ses désirs charnels et pour s’approcher de Dieu, du Coran et des Gens de la Demeure (S.E.), plus il sentira dans son cœur l’enthousiasme pour la prière. Dans ce cas, il se tournera vers Dieu et Son rappel, de sorte que rien ne pourra le détourner du Bien-aimé véridique qu’est Dieu le Très-haut. C’est la situation que le vénéré Imam ’Ali (S.L.) qualifie de «prière perpétuelle» (1)   

Note:

(1)  Imam Ali (S.L.): La voie de l’éloquence, sentence 312.

Articles Relatifs:

L’effet de l’orgueil et la vanité       

Comment sentir la douceur de la prière

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)