• Nombre de visites :
  • 1276
  • 26/2/2012
  • Date :

Problème du gouvernement par le peuple

démocratie

Traduit par M. Rastegar

Andrew Vincent a écrit: «Dans le concept du gouvernement par le peuple, le problème consiste à savoir qui est perçu comme "peuple". D’après la théorie de la volonté publique, le "peuple" englobe l’ensemble des citoyens. Mais il est également possible que ses prérogatives soient conférées aux élus, les électeurs étant perçus comme "peuple". Cependant, durant un siècle et demi, les conditions requises aux électeurs ont constamment évolué, ce qui veut dire l’instabilité et le changement permanent de ce que veut dire le "peuple".» (Vincent, 1992, p. 171).

   Nous aurons donc le droit de nous interroger sur la signification de plusieurs termes: «gouvernement» et «gouvernement par le peuple» et «peuple». Si nous prenons l’exemple des ambiguïtés du mot «peuple», plusieurs questions ont le droit de se poser:

- Qui est le «peuple»?

- Quel est le type de participation envisagée pour les individus étant considérés comme faisant partie du «peuple»?

- Quelles sont les conditions envisagées pour favoriser cette participation?

En réalité, les démocraties n’ont pas pu apporter des réponses définitives à ces questions. David Held a écrit: «Depuis très longtemps, des efforts ont été menés pour restreindre la signification du mot "peuple" pour le limiter à des groupes donnés: les riches, les Blancs, les éduqués, les personnes ayant des métiers ou des savoir-faire précis, les adultes, les hommes, etc. en outre, une grande cacophonie semble régner en ce qui concerne le "gouvernement par le peuple".» (Held, 1990, pp. 14-16)

Bahrãm Akhavãn Kãzemi

Articles Relatifs:

Démocratie: nature ambiguë et fondements de la démocratie

Critiques générales

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)