• Nombre de visites :
  • 483
  • 29/2/2012
  • Date :

Ce qui augmente et diminue la subsistance

subsistance

Traduit par Joseph Elysée

   Faire des invocations, prier pour ses parents, se lever tôt, éviter toute perversion, balayer devant la porte de sa maison, laver la vaisselles le soir, laver ses mains avant et après le repas, allumer la lumière de la maison avant le coucher de soleil, manger les miettes restées sur la table, se peigner, couper ses ongles et raser sa moustache le vendredi, porter au doigt une bague en rubis, agate, turquoise, prier pour les croyants , etc … Ce sont là des éléments qui favorisent la subsistance.

Ce qui distingue et privilégie les hommes sur autres créatures sur Terre, c’est leur capacité intellectuelle de raisonner. Donc, pour continuer à exister, ils doivent se nourrir, s’habiller, se loger ; et pour subvenir à leurs besoins, les hommes doivent gagner leur vie (1). La subsistance, qui signifie « sustentation permanente» ne concerne pas seulement le gain matériel, mais aussi le bien-être spirituel. Dans les prières, on demande bien à Dieu: « Ô Dieu! Donne-moi la possibilité de gagner Ton obéissance». De même dans le Coran, la prophétie est considérée comme une subsistance (2).

  Les efforts accomplis par l’Etre humain sont l’unique moyen de gagner sa vie. Il est dit dans le Coran,  ليس للإنسان إلا ما سعي (3) { il ne revient à l’homme que le fruit de ses efforts}.  Ailleurs, le Coran dit: {une récompense est donnée à celui qui fait des efforts }(4).  Qui s’engage dans la vie et s’efforce de trouver sa subsistance, matérielle et spirituelle, est gagnant. Celui qui se laisse aller et abandonne, ne subira que des pertes.

Certes, les saints Imams ont conseillé et dit qu’il ne faut pas trop s’inquiéter de ce qui advient le lendemain car à chaque jour Dieu accorde sa subsistance. Comme le déclare le saint Prophète, salutation et prière sur lui et sa famille, à Imam ’Ali, paix sur lui,  لا تهتم برزق غد فان کل غديأتي برزقه(5): « ne te préoccupe pas de la subsistance du lendemain car il accompagne le jour même».

Le Commerce

Dans nos récits, il très conseillé de faire du commerce. Dans Wasa’il al Shi’a, un chapitre est consacré au commerce et à la production. Dans un hadith d’Imam Sadegh, salutation sur lui, il est dit: «neuf dixième de la subsistance provient du commerce».(6) تسعه أعشار الرزق في التجاره. Ou encore: «s’adonner au commerce développe l’intelligence» (7).

Notes:

1-  Explication des supplications de Cha’ban, Mohammad Gilani, pub. SAYEH THCAP n°73, p.88

2-Seyed Akbar Farchi, «Dictionnaire coranique» Dar al-ketab al-islamia, 1982, p.81

3- Najm, v.39/53

4- Tãhã, v.15-20

5- Hokm o zaherah, p.470, pub.Sazeman Tablighat, 72, Alireza Saberi Yazdi

6- Wasa’il al-Shi’a, v.17,h 21845, p.7, Al ul-bayt

7- Wasa’il, h.2185, v.17

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)