• Nombre de visites :
  • 554
  • 4/3/2012
  • Date :

La réussite dans ce Monde et dans l’Autre-Monde grâce à la Ziyãrah de l’Imam Hussayn (psl) (2) 

imam al-hussayn

Traduit par Jean d’Agape

   Quand il vit l’invité, il devint très content et s’adressa à sa femme en ces termes: «t’es-tu bien occupé de lui?». La vieille femme répondit par l’affirmative: «je l’ai accueilli en lui donnant de l’eau et du lait». L’homme se mit en colère en disant: «pourquoi n’as-tu pas égorgé la chèvre?». La vieille femme dit: «c’est notre seule source de revenu! Comment l’égorgerais-je afin d’être pris par la faim?».

L’homme se leva et égorgea lui-même la bique puis la cuisina. Le souverain s’en servit tandis que ses serviteurs commençaient à arriver si bien que l’homme et la femme comprirent qu’il s’agissait du roi d’Arabie (1).

   Le souverain était stupéfait par leur généreuse hospitalité car ceux-ci ignoraient jusqu’alors l’identité de leur hôte et ne l’avaient accueilli qu’en raison des règles de convivialité et l’hospitalité dues à tout invité. Ils étaient allé jusqu’à sacrifier tout leur patrimoine pour s’acquitter de leur devoir d’hospitalité, en égorgeant la bique qui était aussi leur unique source de revenu.

Le souverain arabe, qui avait été lui-même témoin de cette scène, en parla à sa cours et demanda à ses hauts-fonctionnaires de donner leur avis sur la façon de compenser la gentillesse et l’hospitalité de ce couple de bédouins fort généreux.

Note:

1- Les villes

Articles Relatifs:

La réussite dans ce Monde et dans l’Autre-Monde grâce à la Ziyãrah de l’Imam Hussayn (psl) (1) 

Calendrier des événements de Moharram

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)