• Nombre de visites :
  • 587
  • 4/3/2012
  • Date :

La réussite dans ce Monde et dans l’Autre-Monde grâce à la Ziyãrah de l’Imam Hussayn (psl) (3) 

imam al-hussayn

Traduit par Jean d’Agape

   Le ministre des finances s’exprima en premier: «donnez-lui cinquante biques contre la bique qu’il a égorgée!». Le chef d’Etat-major, qui était un peu plus équitable, proposa: «offrez-lui un troupeau de mille bêtes et des dinars afin qu’il ait une vie paisible dans le désert!».

Un autre dit: «faites-le venir à la cour et faites-en l’un de vos proches afin qu’il soit satisfait de vous!». Le souverain se tourna vers le chancelier, qui était un homme juste et réfléchi, pour lui demander son avis.

   Il répondit ainsi: «permettez-moi de ne pas donner mon avis». Le roi dit: «vos paroles sont généralement éclairantes, parlez afin que l’on vous écoute». Le Chancelier fut alors obligé de dire: «il n’est pas possible au roi de compenser cette gentillesse et cette hospitalité». Le roi dit: «comment cela?». Le chancelier dit: «ce bédouin généreux a tout donné pour l’offrir sincèrement au roi, n’est-ce pas?».

Le roi dit: «c’est exactement ce que tu dis!». Le chancelier dit: «la justice veut que vous lui donniez tout ce que vous avez avec sincérité afin de compenser cette générosité. Par conséquent, quel que soit ce que vous lui offrez, cela ne pourra pas compenser cette générosité. Il est donc préférable de ne pas parler de compensation».

Articles Relatifs:

La réussite dans ce Monde et dans l’Autre-Monde grâce à la Ziyãrah de l’Imam Hussayn (psl) (2) 

La réussite dans ce Monde et dans l’Autre-Monde grâce à la Ziyãrah de l’Imam Hussayn (psl) (1) 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)