• Nombre de visites :
  • 1533
  • 5/3/2012
  • Date :

L’ère de l’information (1)

premier ordinateur de l’histoire

   Tout au long de son avancée dans la voie de la civilisation, l’homme a franchi trois grandes étapes, chacune étant le symbole de la puissance à son époque. Premièrement le développement de l’agriculture, puis la Révolution industrielle et le début de l’ère "moderne" et enfin, en ce début de troisième millénaire après Jésus Christ, les Technologies de l’Information (TI) désormais prépondérantes.

Aujourd’hui, la place de l’information est si grande que notre époque est nommée "l’ère de l’information".

   L’importance et le succès de cette nouvelle technologie est telle que le développement du Web connut en quatre ans la même réussite que le téléphone en sept décennies, ce qui montre un très grand coefficient de pénétration, allant même jusqu’à la création d’un monde virtuel grâce aux fibres optiques et aux lignes téléphoniques.

Avec la naissance de ce monde, aujourd’hui, presque toutes les définitions existantes ont pris un sens virtuel: E-business, E-commerce, E-économie, E-enseignement, E-gouvernement …

   Les affaires commerciales et les grands investissements qui se font sur le Web montrent l’acceptation de cette réalité de la part des capitalistes, même si lorsque ces définitions furent utilisées pour la première fois, peu pouvaient prévoir qu’en quelques décennies, cette technologie allait remettre en question les dimensions du temps et de l’espace. La technologie de l’information a permis aujourd’hui la concrétisation du concept de village mondial et nous sommes à quelques pas de la globalisation, cet idéal historique de l’Homme.

Les TI progressèrent remarquablement au cours des deux dernières décennies du XXème siècle et ce fut vers le milieu des années 90 que l’attention des gouvernants iraniens se porta sur ce concept, dont s’ensuivit un mouvement de reconnaissance des TI, sous la forme de conférences et de recherches qui furent unanimes à proclamer la nécessité de fonder un ministère chargé de superviser les TI en Iran.

   Considérant que le ministère des PTT était étroitement lié aux technologies d’information et que par ailleurs, l’existence de ce ministère au sein d’une société d’information semblait un peu traditionaliste, ce dernier changea de statut en vertu de l’article 2 de la loi qui précisait ses prérogatives et devint le ministère des Communications et des Technologies de l’Information " en 2003.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)