• Nombre de visites :
  • 5422
  • 7/3/2012
  • Date :

Histoire de la province de Sistãn et Baluchestãn

la province de sistan

   Sur les épigraphes de Bisotoon et de Persépolis, le Sistãn est mentionné comme un des territoires orientaux de Darius Ier. Le nom Sistãn, tel que mentionné précédemment, est dérivé de Sakؤپ  qui est  une des tribus aryennes ayant pris le contrôle dans cette région en 128 av. J.-C., et qui en furent dépossédés par des princes parthes. Depuis l’époque sãssãnide jusqu’au début de l’ère islamique, le Sistãn a considérablement prospéré.

Pendant le règne d’Ardachir Ier, le Sistؤپn a été sous la juridiction sãssãnide, et en 644, les Arabes musulmans ont pris le contrôle alors que l’empire Perse était aux derniers moments de sa déliquescence.

   Le célèbre Ya’qub bin Laith As-Saffar, dont les descendants ont dominé cette région pour de nombreux siècles, est ensuite devenu gouverneur de la province. Des dynasties comme les Saffarides, les Samanides, les Ghaznévides et les Seldjoukides ont aussi régné sur ce territoire. Mais la région a connu de grandes destructions durant la conquête des Mongols.

En 1508, Shah Ismãïl Ier a conquis le Sistãn, et durant le règne de Nãdir Shãh la région a connu des troubles internes à cause de disputes au sein du pouvoir.

   L’ancien nom du Baluchestãn était Mokã et au cours du temps, son nom s’est transformé en Mokrãn, qui était le secteur sud du Baluchestãn. Ce territoire a été connu sous les noms de Baluchestãn à partir du moment où les tribus Baloutches se sont installées là. D’après les restes découverts dans les collines du Baluchestãn, l’histoire de cette région remonte à 3000 ans av. J.-C.

Source: Wikipedia.org

Articles Relatifs:

La province de Kermãn

Shahr-e Sukhteh («la cité brûlée»)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)