• Nombre de visites :
  • 984
  • 7/3/2012
  • Date :

La culture d’une plante allogame

melon

   Le melon est une plante allogame qui se cultive par semis au milieu du printemps. Mieux vaut semer en place car les racines des cucurbitacées sont assez fragiles. Planter 2 ou 3 graines (afin de sélectionner le meilleur plant) tous les mètres car le melon a tendance à s’étaler. Il apprécie un emplacement chaud, ensoleillé et un sol riche (type fumier).

En l’absence de fumier et pour faciliter le développement, on pourra apporter un engrais riche en potassium.

   Pincer au-dessus des 2 premières vraies feuilles. Puis, sur les deux tiges ainsi formées, repincer au-dessus de la 4e feuille. Pincer ensuite à 3 feuilles après chaque melon. Ne conserver que 3 à 4 fruits maximum par plant. Veiller également à supprimer les feuilles masquant les fruits. Lorsque le melon commence à faire une certaine taille, on peut le poser sur une tuile ou un tapis de gravier pour le protéger de l’humidité du sol et de façon à ce que ce support lui apporte un maximum de chaleur propice à la maturation du fruit.

Le melon est mûr lorsque ses feuilles et son écorce commencent à jaunir et sa peau et son pédoncule à craqueler.

   Il y a 4 facteurs qui jouent sur la qualité d’un melon: Variété, ensoleillement, irrigation et maturité du fruit le jour de la récolte. Important: il faut récolter le melon après une bonne période d’ensoleillement et plutôt le soir que le matin (le matin, les sucres sont plus bas avec l’utilisation du sucre de la plante comme aliment pendant la nuit où la plante respire sans photosynthèse).

Sources:

1001fruits.net

Cuisine.journaldesfemmes.com

Articles Relatifs:

Histoire du melon

Les valeurs nutritionnelles de l’ananas 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)