• Nombre de visites :
  • 440
  • 8/3/2012
  • Date :

Les élections présidentielles, l’un des honneurs de l’Islam 

elections

  Les élections symbolisent le mouvement islamique dans notre pays. Elles sont un  don de l’Islam à notre nation. Notre Imam Khomeyni nous a enseigné le gouvernement islamique électif.

   Le gouvernement islamique était  jusqu’alors compris en tant que gouvernement de successions et d’héritages ; on pensait que l’Etat islamique ne peut être que celui des Omeyades et des Abbassides, ou celui des Ottomans, à la tête desquels régnait une personne qui avait le titre de calife, mais qui agissait en despote, et qui à sa mort, était remplacée par une autre qui agissait de la même manière. C’était ainsi que le public concevait le gouvernement islamique, ce qui est une sorte d’offense à l’Islam et au gouvernement islamique.

L’Imam Khomeyni a reconstruit auprès de la nation iranienne le sens du gouvernement islamique par le procédé des élections populaire, et donc de la présence du peuple –ce qui est l’essence même de l’Islam- et il a fait cela dans notre propre société.

   Aujourd’hui, en Iran, les responsables sont choisis à tous les niveaux, directement ou indirectement, par le peuple lui-même. Dans le système politique islamique iranien, il n’y a plus ni responsable investi, ni responsabilité héritée, ni poste pistonné par l’argent. L’organisation des élections présidentielles et parlementaires,  les élections du Conseil des experts et celles de la Municipalité comptent parmi les mérites de la nation iranienne, de l’Islam, et de la personne même de l’Imam Khomeyni. En précisant les conditions de ces élections, notre Constitution a pu attirer l’attention des croyants pieux et désireux de modernité.

Le principe du gouvernement religieux du peuple est différent de celui de la démocratie à l’occidentale.

   Le gouvernement religieux du peuple – qui est le principe même de nos élections, et qui est extrait des devoirs et responsabilités divins de l’homme- n’est pas exclusivement une convention. Tout le monde a le droit de choisir et de décider de son destin; c’set justement cette idée qui explique les élections dans le gouvernement et le système de la République islamique. Cela est plus avancé, plus significatif et plus originel que ce qu’on retrouve aujourd’hui dans le libéralisme démocratique occidental et fait partie de nos mérites à préserver.

(Extrait du discours du Guide suprême prononcé lors de la cérémonie du 16e anniversaire du décès de l’Imam  Khomeyni, 4 juin 2005)

Source: Khamenei.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)