• Nombre de visites :
  • 497
  • 10/3/2012
  • Date :

Trompe-l’œil

trompe-l’œil

   On pourrait croire à une gigantesque éclaboussure de gadoue provoquée par la chute d’une météorite ou à la déferlante d’une nuée de criquets, mais ce nuage qui s’élève aux abords d’un point d’eau africain est composé d’une multitude de passereaux, de l’espèce la plus nombreuse au monde: des travailleurs à bec rouge.

   Ces petits oiseaux bruns, très semblables à nos moineaux, ont aussi un nom latin, Quelea quelea, et un surnom local, «mangeurs de mil», qui témoigne de leur voracité et de la menace qu’ils représentent pour les cultures. Blé, mil, avoine, sorgho, riz: tout y passe. Et le poison semé contre eux ne sert à rien; ces minuscules volatiles se reproduisent si vite qu’on en dénombre aujourd’hui entre 3 et 10 milliards.

Source: Lefigaro.fr

Articles Relatifs:

Tornade sur sa vie

Pourquoi faire simple... 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)