• Nombre de visites :
  • 223
  • 10/3/2012
  • Date :

La défense de l’accusé

la défense de l’accusé

   Naturellement, dans tout jugement une partie est satisfaite et l’autre mécontente. Il y a deux genres d’insatisfaits, ceux qui respectent les règles de la vie sociale et, bien qu’ils soient mécontents de la décision du juge, se résignent et ne réagissent pas de façon inconvenable, et ceux qui ne respectent pas les normes de la vie sociale et quand ils sont mécontents du verdict d’un juge courageux qui mérite d’être respecté, se montrent agressifs.

Ils sont mécontents du verdict et défendent le coupable qui a été condamné. Défendre un coupable est une enfreinte à la loi.

   Il est nécessaire que certains le comprennent. Un juge doit être indépendant et ne pas se laisser influencer. Aucune ingérence ou recommandation de gens influents, ne doit interférer dans la décision du juge, ainsi que le chantage ou des pressions sur le juge, dans les médias, ou des pressions politique.

Le verdict doit être adopté sur la base du bon sens, de l’information et des preuves religieuses.

    Le juge ne doit pas se laisser influencer par les chantages extérieurs. Le système judiciaire - à la fois les responsables et les juges - ne doit pas du tout être affecté par les déclarations de ceux qui veulent réaliser leurs objectifs par l’intoxication ou la calomnie à l’encontre du pouvoir judiciaire. Ceux qui utilisent de telles méthodes doivent savoir qu’ils sont dans l’illégalité.

Bien sûr il est possible d’ignorer une faute occasionnelle commis par un membre du gouvernement mais pas des actes qui relèvent d’une infraction continuelle et habituelle de la loi.

Source: Khamenei.ir 

Articles Relatifs:

L’insatisfaction des gens vis-à-vis du pouvoir judiciaire

Garantir l’application de la loi dans la société

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)