• Nombre de visites :
  • 1887
  • 1/5/2012
  • Date :

La fission nucléaire

uranium

   Les centrales nucléaires utilisent de l’uranium pour produire de la chaleur, qui sert ensuite à faire bouillir de l’eau pour la transformer en vapeur. Des 92 éléments qui composent la Terre, l’uranium est celui qui possède les plus gros atomes, et ce sont donc eux qui ont le plus de chance de se fractionner.

Quand les particules subatomiques appelées neutrons entrent en contact avec les atomes d’uranium, ces derniers se fractionnent, libérant alors de l’énergie sous forme de chaleur. Cette réaction se produit en permanence dans la nature, mais à un rythme extrêmement lent.

   Les réacteurs nucléaires accélèrent énormément ce processus en ralentissant les neutrons et en augmentant la probabilité qu’ils heurtent et divisent des atomes d’uranium. Lorsque les atomes d’uranium se fractionnent, ils libèrent d’autres neutrons qui iront heurter et diviser de nouveaux atomes, provoquant ainsi une réaction en chaîne. C’est la fission nucléaire.

Au cœur de chaque réacteur nucléaire se trouvent les pastilles de combustible, grosses comme un ongle. Malgré leur petite taille, ces pastilles permettent de produire des quantités considérables d’énergie.

   Les réacteurs nucléaires canadiens utilisent des pastilles de combustible faites d’uranium naturel extrait au Canada même. Ces pastilles sont insérées dans des tubes en alliage de zirconium, un métal spécial extrêmement résistant à la corrosion, d’environ 50 cm de longueur. Ces tubes sont ensuite fermés par soudage et regroupés dans ce qu’on appelle une grappe de combustible. Une seule de ces grappes de 50 cm peut produire assez d’énergie pour alimenter 100 maisons pendant un an.

La centrale nucléaire de Darlington, en Ontario, est l’une des plus efficaces du monde. Elle peut alimenter en électricité 15 % de la province.

   On introduit quelques centaines de grappes de combustibles dans le cœur du réacteur nucléaire, où la fission des atomes d’uranium créera une intense chaleur. Cette chaleur fera bouillir de l’eau pour produire de la vapeur, laquelle entraînera une turbine et un alternateur (groupe turboalternateur), produisant ainsi de l’électricité.

Comme ces centrales ne brûlent aucun combustible, elles ne produisent pratiquement aucune fumée et n’émettent pas de gaz à effet de serre. En revanche, elles produisent des déchets nucléaires, qui doivent être traités et stockés avec un soin extrême

Source: Cna.ca

Articles Relatifs:

La quatrième source d’électricité

Les produits chimiques et le malheur aux êtres humains

Iran, un modèle d’indépendance et de gloire nationale

L’Iran n’a pas besoin de bombe atomique

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)