• Nombre de visites :
  • 1956
  • 5/5/2012
  • Date :

Les différentes filières de réacteur

 les réacteurs nucléaires

   Il existe différentes filières de réacteur, selon les choix techniques retenus; elles sont définies par les éléments suivants:

* La nature du combustible (uranium naturel, uranium enrichi, mélange uranium-plutonium, thorium, etc.).

* La modération neutronique: absence de modérateur pour les "réacteurs rapides", un modérateur sous forme d’eau lourde (c’est-à-dire avec du deutérium à la place de l’hydrogène classique: cela absorbe moins les neutrons que l’eau classique), d’eau classique (mais alors il peut être nécessaire d’augmenter la proportion d’atomes fissiles, par enrichissement), ou bien de graphite.

* Le caloporteur: eau pressurisée, eau bouillante, gaz, métal liquide (sodium), ou sels fondus.

   Citons par exemple les deux filières de réacteurs nucléaires suivantes:

* Les réacteurs UNGG (Uranium Naturel Graphite Gaz), utilisant un combustible d’uranium naturel (non enrichi), modéré au graphite, et avec du gaz CO2 comme caloporteur. Il s’agit de la filière historiquement développée en France, jusqu’à son abandon en 1969 au profit de la filière des Réacteur à Eau sous Pression (REP).

* Les REP utilisent un combustible en uranium enrichi, avec de l’eau légère jouant à la fois les rôles de caloporteur et de modérateur. C’est ce type de réacteur qui est en exploitation en France ; ainsi, une description plus précise de ce type de réacteur est apportée ci-après.

Source: Developpement-durable.gouv.fr

Articles Relatifs:

Le but des réacteurs électronucléaires

Les objectifs de la sûreté nucléaire

La fission nucléaire

La quatrième source d’électricité

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)