• Nombre de visites :
  • 520
  • 7/5/2012
  • Date :

Une bonne utilisation des bienfaits (2)

agriculture

Traduit par Jean d’Agape

   Tout ce qui cache les défauts d’un être humain et contribue à son ornement est appelé «zina» comme les vêtements, les ornements ou un comportement agréable qui attire les gens. Des vêtements sales, une apparence sale, des cheveux en broussaille, le désordre dans la maison ou le lieu de travail, sont des choses que Dieu n’apprécie pas chez le croyant.

L’être humain qui a été créé pour vivre en société, aime naturellement la beauté et la propreté et a appris comment se parer pour attirer l’attention et la sympathie et trouver ainsi dans la société la réponse à ses besoins matériels et moraux .1

   Dieu a créé les belles choses pour tous les êtres humains spécialement les croyants. L’idée que la recherche des biens de ce monde risque de nous faire dévier ou de nous corrompre, et qu’il vaut mieux que les croyants évitent de profiter des bienfaits terrestres, est contraire à l’Islam.  

L’Imam Sãdiq (AS) a déclaré à ce sujet: "Il vaut mieux que ce soit les croyants qui profitent des bienfaits du monde quand ils se présentent en grande quantité et que la situation est favorable2".

   De façon générale, l’appel des Prophètes étant en accord avec la nature humaine, il n’y a aucune raison d’empêcher l’être humain de profiter des biens de ce monde étant donné l’intérêt qu’il éprouve pour eux tout en restant dans une juste mesure.3

La vie du Prophète et des Saints Imams (AS) et leurs enseignements vont dans ce sens.

   On raconte que l’Imam Sajjãd (AS) a acheté pour l’hiver une cape de cuir de 500 ou 1000 dirhams, l’a vendue au printemps et versé la somme en aumône4.  Quand l’Imam ’Ali (AS) envoya Ibn Abbãs auprès des Khavãrij, il s’habilla de la meilleure façon, se parfuma et monta son meilleur cheval. Les Khavãrij lui dirent: "Toi qui es une des meilleures créatures, comment as-tu pu venir avec les vêtements et la monture des tyrans ?5 "

Ibn Abbãs répondit en citant le verset:

قُلْ مَنْ حَرَّمَ زِينَةَ اللّهِ الَّتِيَ أَخْرَجَ لِعِبَادِهِ وَالْطَّيِّبَاتِ مِنَ الرِّزْقِ قُلْ هِي لِلَّذِينَ آمَنُواْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا خَالِصَةً يَوْمَ الْقِيَامَةِ كَذَلِكَ نُفَصِّلُ الآيَاتِ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ

 Dis: "Qui a interdit la parure d’Allãh, qu’Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures ? " Dis : "Elles sont destinées à ceux qui ont la foi, dans cette vie, et exclusivement à eux au Jour de la Résurrection." Ainsi exposons-Nous clairement les versets pour les gens qui savent».

Notes:

1. Mohamad Hussayn Tabãtabã’i, Commentaire Al-Mizãn, Téhéran, Dar-ol-Kitãb Al-Islamieh, 1379, vol 8, p79.

2. Mohamad Bãqir Majlesi, Bihãr Al-Anwãr, vol. 47, p 232.

3. Seyed Jamal-o-din Musawi, Remarques sur les messages économiques du Coran, Téhéran, Publications culture Islamique, 1368.

4. Razi-o-din Tabaresi, Makãrim Al-Akhlãq, sixième édition, Beyrouth, "Manchurat Al ’elmi Al-Maل¹‌bu’at, 1492

5. Mohamad ben Yaqub Koleyni, Foru’-e-Kafi, deuxième édition, Téhéran, Dar-ol-Kitãb Al-Islamieh, 1362, vol 6, p 442, hadith 7.

Source: Revue trimestrielle Ma’refat numéro 66, auteurs Khaliliãn Achkdhari et Mohamad Jamãl.

Articles Relatifs:

Une bonne utilisation des bienfaits (1)

Connaissance des produits déconseillés ou interdits (2)

Connaissance des produits déconseillés ou interdits (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)