• Nombre de visites :
  • 910
  • 14/5/2012
  • Date :

La formation équilibrée de l’homme

personnalité

   Nous pouvons relever les points forts de l’équilibre nécessaire:

1. Équilibre entre ce monde et l’autre

2. Équilibre entre les besoins corporels, intellectuels sentimentaux et spirituels.

3. Équilibre et modération dans nos comportements, nos pratiques et dans notre façon de réagir face aux différentes situations qui se présentent à nous.

   L’Islam en effet, a bâti son appel sur l’équilibre, la modération et la juste mesure dans tous les domaines de l’existence humaine loin de tout excès ou manque.

Le Coran en effet, appelle l’homme à rechercher l’équilibre entre ce monde et l’autre (Coran, Le récit 28, 77); bien plus, Allãh a fait de ce monde un lieu de passage obligatoire pour l’au delà et il n’y a guère de séparation entre l’action de ce monde et celle de l’autre; tout ce qui est accompli par l’homme en ce monde est relié à l’au delà.

   C’est la raison pour laquelle Allãh a interdit la vie monacale et a interdit à l’homme de se refuser tous les bienfaits dont II lui a autorisé la jouissance. De même, Il a tracé pour l’homme une méthode d’adoration visant à la perfection qui intègre l’homme dans le cercle de l’adoration d’Allãh le Très-Pur et qui le connecte avec l’autre monde dans tous ses actes afin d’éviter qu’il ne s’immerge dans les plaisirs de ce monde et néglige de se préparer pour l’autre.

Parmi les manifestations de cet équilibre et de cette modération concernant les valeurs, les principes et les jugements islamiques nous pouvons citer l’équilibre entre les différentes tendances de l’âme et ses besoins, de même qu’entre les forces qui doivent être utilisées afin de les satisfaire.

   Ainsi, l’Islam a invité l’homme à satisfaire ses besoins corporels et ses instincts comme par exemple les besoins de manger, de boire, d’assouvir les besoins sexuels, etc… sans excès dans un sens ou dans l’autre. Parallèlement à la satisfaction de ces besoins corporels, l’Islam invite l’homme à respecter la raison et c’est pourquoi il lui a accordée une attention toute particulière; il a encouragé l’homme à accueillir favorablement les besoins de la raison en matière de connaissance et de savoir.

En effet, l’Islam a ouvert le champ libre aux raisonnements et à la réflexion productive et a jalonné son chemin par les limites de l’engagement et le respect de principes bien précis.

   Il a également imposé à la raison, un rôle à jouer dans le processus de la pensée, de la  compréhension et de la déduction; de même qu’il a assigné à l’expérience et aux connaissances   sensibles un rôle effectif dans la vie de l’homme.

L’Islam en accordant à ces deux sortes de connaissances -la connaissance expérimentale et la connaissance théorique- une valeur égale; leur a assignées un champ d’application scientifique propre à chacune d’entre elles, leur permettant de déboucher sur des découvertes et des applications scientifiques.

Source: Les principes de l’éducation de l’enfance musulmane, éd. Fondation El-Balagh, 2000, Téhéran, PP.19-20.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)