• Nombre de visites :
  • 609
  • 20/5/2012
  • Date :

«Le lancement imminent du satellite Fajr imminente constitue un signe de la puissance de l’Iran» (ministre de la Défense)

ministre de la défense

   Le ministre iranien de la Défense le général Ahmad Vahidi a déclaré que le lancement imminent par l’Iran du satellite Fajr est non seulement un signe de puissance de l’Iran mais aussi de son autorité et de fort potentiel scientifique.

Il a annoncé que le 23 mai serait lancé le satellite Fajr. Le ministre a souligné que, malgré toutes les sanctions et les pressions, l’Iran poursuit sa programmation.

   Ce satellite sera le 4e lancé depuis 2009 par l’Iran. La date du 23 mai coïncide avec l’ouverture à Bagdad de négociations entre l’Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de Téhéran.

Fajr (Aube) a été présenté par les responsables iraniens comme un engin "d’observation et de mesures" de 50 kilos, construit par la société Sa-Iran, qui dépend du ministère de la Défense.

    M. Farahi a précisé que Fajr serait lancé par une fusée Safir-B1, capable de placer une charge de 50 kilos sur une orbite basse de 300 à 450 km d’altitude. Selon les experts, la Safir-B1 est proche du missile balistique iranien Shahab-3, lui-même dérivé du missile nord-coréen No-Dong. M. Farahi a précisé que l’industrie aérospatiale iranienne employait directement 10.000 personnes et indirectement 500.000.

Premier satellite iranien équipé de panneaux solaires, il a une durée de vie prévue de 18 mois, beaucoup plus longue que celle des trois précédents engins d’observation ou de communication expérimentaux déjà lancés par Téhéran et prévus pour fonctionner quelques semaines: Omid (février 2009), Rassad (juin 2011) et Navid (février 2012).

Source: Irna.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)