• Nombre de visites :
  • 1118
  • 28/5/2012
  • Date :

’Omar Ibn Al-Kattãb a banni le mariage temporaire

interdit du mariage

Le mariage temporaire est un trait particulier de la loi islamique ja’farite (chiite). Les autres écoles théologiques islamiques ne le reconnaissent pas. Je n’ai nullement l’intention d’entrer ici dans une polémique chiite-sunnite. Je voudrais seulement remonter aux origines historiques de cette question.

   Tous les Musulmans - sunnites et chiites confondus - sont unanimement d’accord que le mariage temporaire ou à durée déterminée fut autorisé et pratiqué pendant la première époque de l’Islam et que le Saint Prophète, au cours de certains de ses voyages où ses compagnons de route se trouvaient loin de leurs épouses et éprouvaient une certaine difficulté à supporter la privation, autorisait ceux-ci à contracter le mariage temporaire. Il est également unanimement admis que c’est le deuxième calife, ’Omar Ibn Al-Kattãb, qui a banni cette pratique du mariage temporaire pendant son mandat califal. Selon un hadith célèbre, il a dit:

«Aujourd’hui, j’interdis deux choses qui ont été autorisées pendant la période du Prophète. Ce sont le mariage temporaire et l’accomplissement du Hajj et de la ’Umrah avec des Ihrãm séparés.»

   Certains sunnites croient à tort que c’est le Prophète lui-même qui aurait banni le mariage temporaire vers la fin de sa vie et que le deuxième calife n’a fait que répéter et confirmer l’œuvre du Messager d’Allãh. Mais les propos ci-dessus du calife ’Omar montrent clairement que c’est lui qui a interdit ce mariage, et non le Saint Prophète.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.240-241.

Articles Relatifs:

Le mariage à durée déterminée a-t-il été institué pour faciliter la licence?

Les causes sociales de la formation du harem

Le mariage à durée déterminée et le harem

Russel et sa théorie de mariage à durée déterminée

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)