• Nombre de visites :
  • 621
  • 29/5/2012
  • Date :

Message à l’occasion de l’entrée en fonction du neuvième Parlement iranien   

ecrire

   Dans un message à l’occasion de l’entrée en fonction du neuvième Parlement iranien, l’Ayatollãh Khãmenei, Guide suprême de la Révolution islamique, s’est adressé aux représentants du peuple et a insisté sur la supériorité de la loi dans toutes les affaires.

   Voici le texte intégral de ce message lu le 27 mai 2012, lors de la séance inaugurale du neuvième Majlis islamique par l’Hodjat-ol-islam Mohammadi Golpãyegãni, chef du bureau du Guide suprême.

"Au nom d’Allãh, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux

   L’ouverture du neuvième Majlis islamique est un message puissant du peuple iranien au monde contemporain, et l’enregistrement de réalités éternelles dans la mémoire des nations du monde. La victoire de la volonté du peuple sur un grand nombre d’hostilités, le renforcement du régime issu de la Révolution islamique, le rôle unique et exceptionnel de la foi et de la perspicacité dans la définition du parcours de vie et du destin d’une nation qui pour la première fois, grâce à sa bravoure et sa résistance, a instauré une démocratie islamique dans les actes et non dans les paroles, mettant fin aux allégations sur la séparation de la religion et de la vie sociale, sont des réalités éternelles enregistrées à jamais, dans les annales de l’Histoire.

La réussite de la nation iranienne à faire passer ce message important et lumineux dans le monde, est une autre bénédiction de Dieu dont cette nation a bénéficié au long de ce chemin difficile et qui n’a jamais abandonné la nation fidèle et combattante d’Iran. Je remercie du fond du cœur Dieu le Tout-Puissant, et me prosterne devant Sa Grandeur.

   Je tiens également à faire part de ma gratitude et de ma reconnaissance à la grande nation iranienne pour sa présence historique aux moments opportuns et dans cette épreuve qui comme toujours, a fait preuve de perspicacité, de confiance en soi et de compréhension correcte des conditions de son époque. Il m’incombe également de remercier tous ceux qui étaient chargés de l’organisation des neuvièmes élections parlementaires, le ministère de l’intérieur, le Conseil des Gardiens de la Constitution, la radiotélévision, la police et les forces de sécurité, ainsi que les figures religieuses et politiques qui ont joué un rôle dans cette épopée. Il me faut également remercier sincèrement tous les députés du huitième parlement et son honorable président pour les services qu’ils ont rendus durant leur mandat.

   Avec l’ouverture du neuvième parlement, le principal conseil que je ferai aux membres du Parlement nouvellement élus par le vote du peuple, est de réfléchir à la lourde responsabilité divine et de s’acquitter correctement de ce lourd devoir sans prêter attention aux tendances individuelles, partisanes et locales, dans leur travail de législation qui est le principal devoir du Parlement islamique, lors du suivi de l’application des lois et dans les prises de positions qui affectent l’atmosphère générale du pays. La loi est au-dessus de tout. La loi doit être efficace, adaptée et transparente, couvrir tous les besoins publics et répondre aux intérêts nationaux. Dans la décennie consacrée au progrès et à la justice, toutes les lois doivent aider à concrétiser ces deux indicateurs généraux et à long terme, et les élargir. Les priorités du pays doivent être respectées et occuper la place qu’elles méritent dans les travaux de législation.

Le Parlement est un pilier du pays et du régime islamique. Tout ce qui est remarquable et saillant dans le régime islamique doit se refléter dans le Parlement. La foi, le courage, l’esprit d’avant-garde, l’insistance sur les principes du régime, la résistance aux ennemis, l’innovation et l’adaptation aux exigences de notre époque, l’union et la solidarité nationale, les efforts désintéressés et le recours à toutes les potentialités individuelles et collectives sont les principales caractéristiques d’un Parlement efficace.

   La coopération étroite entre les différentes branches du gouvernement et le rejet des discussions inutiles représentent un autre critère important qui encouragera l’union nationale. Tous ceux qui se soucient du pays ont toujours insisté sur ce point qui est dans l’intérêt du pays et de l’image de la nation iranienne dans le monde. Les autres branches du gouvernement ainsi que tous les responsables et les organismes chargés de la gestion du pays, doivent tenir compte de ce conseil. Tout le monde est censé respecter la loi qui est au-dessus de tout et a le dernier mot dans toutes les affaires. J’ai également donné des conseils aux députés des Parlements précédents pour leur rappeler leurs devoirs divins dans ce monde passager, et la justice divine du Jugement dernier, et auxquels je vous renvoie.

Que les salutations divines soient sur le Grand Prophète de l’Islam (SAWA), les autres prophètes, les Imams infaillibles (AS) et l’Imam du Temps (Que notre âme lui soit sacrifiée), ainsi que sur les âmes de nos martyrs et de l’Imam Khomeyni. Que Dieu vous guide tous, vous assiste et vous accorde le succès.

Que les Salutations de Dieu, Sa clémence et Sa bénédiction vous accompagnent!

Sayed ’Ali Khãmenei

7 Khordãd, 1391

27 mai 2012"

Source: Khamenei.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)