• Nombre de visites :
  • 1136
  • 26/6/2012
  • Date :

Le retour

retour

Notre amour prit fin

Les objets et le monde

Retrouvèrent leur réalité

Les rideaux de rêves sont retirés

Et la ville

Avec toutes ses laideurs

S’est assise

Dans le cadre de la fenêtre

Notre amour prit fin

Et la poésie fut changée en prose

Désormais, les jours seront banals et les chants ordinaires. La lune ne sera que la lune. Elle ne sera plus la mer de songe. Désormais toute chose aura son propre sens, et la vie ne sera échauffée que par le feu réel.

Tiré du recueil Descendre le piano des marches d’un hôtel de glace.

Rasoul Younãn

Source: Teheran.ir 

Poésies Relatives:

Je suis…

Si tu n’existais pas

Promets!

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)