• Nombre de visites :
  • 2909
  • 7/7/2012
  • Date :

Protégez-vous contre le virus de la jalousie!

jalousie

Traduit par Jean d’Agape

Au moment où Cristiano Ronaldo, star portugais de l’équipe Réal Madrid, est resté privé du prix du meilleur joueur de l’an 2009» et que le prix a été remis, devant ses yeux, au joueur argentin du Barcelonna, Lionel Messi, il a confié aux journalistes: «C’est vrai que j’aimerais bien me voir décerné le prix, cependant tout le monde doit savoir que je ne suis pas jaloux de Messi.»

   Tout le monde est en proie à la jalousie, qu’il soit célèbre ou non. Rares sont ceux qui peuvent prétendre n’avoir jamais connu la jalousie tout au long de leur vie. Mais la question est de savoir comment agir vis-à-vis de ce sentiment répandu et destructeur? Si vous avez des questions pareilles, lisez notre interview avec Mme le docteur Eftekhar Hamidi, psychologue.

Mme Hamidi, à votre avis, quel sentiment donne naissance à la jalousie?

   La jalousie est un sentiment négatif que nous éprouvons par rapport à l’avantage dont nous sommes privés ou souhaitons être seuls à bénéficier. Elle est accompagnée d’un sentiment de douleur, de chagrin et de mécontentement envers le bonheur des autres (surtout des proches). Vu les effets mentaux et psychiques de la jalousie, il semble indispensable de trouver des moyens pour la combattre.

Pourquoi jalouse-t-on les autres?

   L’homme s’est intéressé et s’intéresse toujours au progrès et à la perfection. La conscience qu’ont les gens de leur mauvaise éducation et de ses défauts les pousse à essayer de les dissimuler. Comme ils ne peuvent se perfectionner en raison de leur médiocrité et de leur sentiment d’infériorité, ils attaquent donc le progrès et le succès de leurs proches et emploient toute leur force pour les éliminer.

Si le virus de la jalousie est de faible puissance, il ruine le malade de l’intérieur, mais s’il est fort, les autres peuvent également être endommagés par cette révolte. Quand nous sommes pris de jalousie, nous la gérons. Cela veut dire que nous identifions nos capacités propres pour nous orienter en fonction d’elles.
  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)