• Nombre de visites :
  • 1281
  • 14/7/2012
  • Date :

La mort

la mort

Si tu ne m’aimes pas

Je me couche et meurs

La mort

N’est ni un voyage sans retour

Ni une disparition soudaine

Mais c’est ne point t’aimer

Juste au moment où il faut t’aimer.

Tiré du recueil Descendre le piano des marches d’un hôtel de glace.

Rasoul Younãn

Source: Teheran.ir 

Poésies Relatives:

Le jeu

Moi…

La lune

Le retour

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)